Tour : Froome, un sacre en clair-obscur

  • A
  • A
Tour : Froome, un sacre en clair-obscur
@ REUTERS
Partagez sur :

RECIT - Chris Froome a remporté son premier Tour à l'issue d'une étape enlevée par Kittel.

L'arrivée de la 100e édition du Tour de France s'est effectuée dimanche sur les Champs-Elysées et, pour la première fois de l'histoire, en soirée. Retour sur une soirée unique qui a vu le sacre du Britannique Christopher Froome (Team Sky).

23h00 : Le mot de la fin pour Patrick Chassé, spécialiste de la Petite Reine, sur Europe 1 : "Froome est un coureur attachant, c'est un homme attachant. C'est pourquoi on a envie d'y croire. Dans tous les sports, on espère avoir affaire à des hommes intègres."

Froome sur le podium du Tour (930x620)

© REUTERS

22h50 : Un seul Français a réussi à remporter une étape sur ce Tour de France : Christopher Riblon. "On a vécu un super Tour de France, malgré nos deux blessés, Max (Bouet) et Jicé (Péraud)", insiste sur Europe 1 le coureur AG2R-La Mondiale, élu super-combatif. "On sort la tête haute de ce Tour. Je ne garde pas vraiment d'images précises. C'est clair que l'Alpe, ça reste un grand moment."

Riblon à la lutte dans la montée de l'Alpe :



22h47 : Le comique Arnaud Tsamère, amateur de cyclisme, est "perplexe" devant les succès de Froome. "On a un premier qui est cinq minutes devant tous les autres. Moi, j'ai grandi pendant vingt ans avec des mecs qui étaient dopés. Donc, c'est difficile de ne pas avoir des doutes."

22h45 : Le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, estime sur Europe 1 que ce 100e Tour marque "un changement de génération et une belle histoire qui va commencer".

22h40 : Les politiques sont présents sur les Champs-Elysées. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, estime au micro d'Europe 1 qu'il s'agit du "Tour de France de la guérison". Soit. Quant à Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, elle s'est félicitée de la "mise en valeur" de la ville, "avec les lumières". Certes.

22h30 : Place maintenant au podium des maillots distinctifs. Le vainqueur du classement par points, l'impayable Peter Sagan, a fait un effort pour l'occasion, avec un bouc teint en vert.

Sagan avec le bouc vert (930x620)

© Capture d'écran France 2

22h15 : Froome reçoit son dernier Maillot Jaune... Pour cette année.





22h12 : Le grand moment est désormais arrivé pour Chris Froome : l'Arc de Triomphe se pare de jaune.

Arc de Triomphe (930x620)

© Capture d'écran France 2

22h10 : Le défilé des maillots se fait sur le podium des Champs-Elysées, alors que la nuit est tombée sur Paris.

21h50 : "Je crois que je vais mettre un certain temps pour revenir à la réalité", admet Froome au micro de France Télévisions. Deuxième l'an dernier derrière son coéquipier Bradley Wiggins, le coureur d'origine kényane connaît cette fois son heure de gloire.

21h35 : Froome remporte son premier Tour de France et passe la ligne avec ses six équipiers (deux ont abandonné).

Froome vainqueur sur le Tour (930x620)

© Capture d'écran France 2

21h35 : Comme attendu, cette dernière étape se joue au sprint. Et, pour la quatrième fois sur ce Tour 2013, c'est l'Allemand Marcel Kittel (Argos-Shimano) qui s'impose, devant son compatriote André Greipel (Lotto-Belisol) et le Britannique Mark Cavendish (Omega Pharma Quick Step).

Kittel vainqueur sur les Champs (930x620)

© REUTERS

Samedi, Kittel twittait que ce serait déjà un rêve d'arriver sur les Champs-Elysées et d'achever son premier Tour.





21h26 : Dominique, pour qui c'est un grand honneur et "une grande responsabilité", vient de faire tinter la cloche signalant le dernier tour. Il ne reste plus que sept kilomètres au peloton, regroupé.



"Comme c'est beau ! Les Champs au crépuscule, c'est un succès. Mark Cavendish va gagner", a twitté le coureur américain Taylor Phinney.

21h23 : Trois hommes en tête à 10 km de l'arrivée : l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), l'Italien Manuel Quinziato (BMC) et le Néerlandais Bram Tankink (Belkin). Ils possèdent 12" d'avance sur le peloton.

21h20 : Et pendant ce temps-là, Lance Armstrong (ici en blanc) se prépare à une course dans l'Iowa, la RAGBRAI...

Armstrong dans l'Iowa (930x620)

© REUTERS

21h15 : Philippe Bordas s'étonne des performances réalisées cette année dans le Mont Ventoux, qu'il connaît bien. "J'ai vu des trucs hallucinants dans le Mont Ventoux", regrette-t-il presque. "Et j'aimerais avoir des explications sur ce qui s'est passé." Le photographe cite notamment la fameuse accélération de Froome les fesses sur la selle.

Froome lâche Contador dans le Mont Ventoux :



21h08 : Avec la lumière qui décline, les Champs-Elysées deviennent bien plus piégeux. "On ne voit plus les aspérités quand le soleil se couche", estime sur Europe 1 Philippe Bordas, photographe et ancien chroniqueur de la rubrique cyclisme au quotidien L'Equipe.

Froome à l'Arc de Triomphe (930x620)

© REUTERS

21h00 : L'Ecossais David Millar (Garmin-Sharp) est seul en tête lors de cette dernière étape. Il possède 24" s'avance à 25 km de l'arrivée. Suspendu deux ans pour utilisation d'EPO en 2004, Millar est devenu depuis l'un des plus grands militants de la cause antidopage.





20h50 : Le Néerlandais Lieuwe Westra (Vacansoleil) a été contraint à l'abandon lors de cette dernière étape du Tour. Il s'agit du premier abandon de ce type depuis 1977.





20h43 : Ils ne sont plus que deux en tête : Millar et Flecha.





20h35 : A 50 km de l'arrivée, la course est lancée. Quatre coureurs ont pris la poudre d'escampette : le Français Julien El Farès (Sojasun), le Britannique David Millar (Garmin-Sharp), l'Espagnol Juan Antonio Flecha (Vacansoleil-DCM) et l'Australien Cameron Meyer (Orica-GreenEdge).

Porto-Vecchio (930x620)

© REUTERS

20h30 : Outre l'arrivée tardive sur les Champs-Elysées, cette 100e édition du Tour de France a été marquée par le grand départ depuis la Corse. Georges Mela, le maire de Porto-Vecchio, se félicite des retombées médiatiques. "Tout le monde en retire une grande fierté", a-t-il insisté au micro d'Europe 1.

20h15 : Valérie Fignon, veuve de Laurent Fignon, revient pour la première fois sur le Tour de France depuis la mort de son mari et ancien consultant d'Europe 1. "Je n'avais pas envie de revenir sur le Tour", a-t-elle reconnu sur Europe 1. "Mais, ça me fait plaisir quand même de revenir, et de voir d'anciens coureurs." Valérie Fignon a écrit un livre, intitulé Laurent, dans lequel elle détaille notamment la façon dont son couple a vécu le cancer qui a emporté le champion, vainqueur de deux Tours de France, en 1983 et 1984.

Fignon dépose Hinault dans l'Alpe d'Huez en 1984 :



20h07 : Pour la première fois, les coureurs du 100e Tour de France sont passés dans la cour du Musée du Louvre.

Musée du Louvre (930x620)

© REUTERS

Froome à l'approche du Tour Eiffel (930x620)

© REUTERS

20h05 : Parmi ces fameux coureurs ayant un jour bouclé un Tour, il y a bien évidemment d'anciens vainqueurs. Interrogé sur Europe 1, Greg LeMond, triple vainqueur de l'épreuve, reconnaît que l'arrivée d'un Tour reste toujours un moment spécial. "C'est un moment fantastique, 100 ans de Tour de France, on le vit une fois", insiste l'Américain. "Le Tour c'est ma vie." Greg LeMond a une histoire évidemment particulière avec les Champs-Elysées. En 1989, il y avait soufflé la victoire à Laurent Fignon pour huit secondes lors d'un dernier contre-la-montre individuel.



20h00 : Pour l'arrivée de cette 100e édition, les organisateurs ont invité tous les coureurs qui, un jour, ont achevé le Tour. Environ 350 de ces 1.400 coureurs étaient attendus en tribunes.

Arrivé du Tour (930x620)

© REUTERS

19h55 : Pour cette première au crépuscule, le peloton du Tour va s'offrir dix tours de circuit sur les Champs-Elysées. Le Slovaque Peter Sagan (Cannondale), le Britannique Mark Cavendish (Omega Pharma Quick Step) et les Allemands Marcel Kittel (Argos-Shimano) et André Greipel (Lotto-Belisol) sont les favoris pour le gain de cette dernière étape.

19h53 : Après avoir contrôlé ses principaux adversaires dans l'ascension du Semnoz, samedi, à Annecy, le Britannique Christopher Froome (Team Sky) est désormais assuré de remporter dans un peu moins de deux heures son premier Tour de France. Il devance sur le podium final le Colombien Nairo Quintana (Movistar), deuxième, et l'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha), troisième.