Tour : Froome peut-il s'écrouler ?

  • A
  • A
Tour : Froome peut-il s'écrouler ?
@ REUTERS
Partagez sur :

CYCLISME - Après sa victoire au Mont Ventoux, Froome a assommé la concurrence. Pour de bon ?

Les fesses vissées sur sa selle, Christopher Froome a déposé ses adversaires les uns après les autres dans l'ascension du Mont Ventoux avec une facilité déconcertante. En empochant sa deuxième victoire d'étape (après celle à Ax-3-Domaines), le maillot jaune a creusé un peu plus l'écart sur ses principaux adversaires, Bauke Mollema (Belkin) et Alberto Contador (Saxo). Avec plus de 4 minutes d'avance à une semaine des Champs-Elysées, Froome peut-il encore perdre le Tour ?


OUI

Froome-2

Une baisse de régime peut arriver. Chris Froome est en grande forme depuis le début de saison. Ses performances parlent pour lui. Il a déjà remporté le Tour d'Oman, le Critérium international, le Tour de Romandie et le Dauphiné. Mais "il peut manquer de fraîcheur physique", estime Richard Virenque, consultant Europe 1. "Il fait très chaud sur les routes cette année. Il peut craquer dans une étape de montagne et il en reste quand même quatre…" 

Virenque : "Froome peut encore perdre le Tour" :

Sa faille, son équipe. "Il peut être très fort mais il a besoin d'une équipe autour de lui. Et on a vu que par moments son équipe n'est plus vraiment là", analyse Richard Virenque. La team Sky a été déstabilisé par deux abandons de marque (Edvald Boasson Hagen et Vasili Kiryienka). "S'il n'est pas assez épaulé, il peut perdre le Tour", renchérit Richard Virenque. "Même s'il a quatre minutes d'avance, il reste encore une semaine de course. On fera le point à 72 heures de Paris mais la route est encore longue". 

NON  

"Il est trop fort" pour ses concurrents. Comme à Ax-3-Domaines, Alberto Contador a dû s'incliner devant la puissance de Christopher Froome dans le Ventoux. "Il était trop fort", a même concédé l'Espagnol après avoir perdu 1'40 dans le Mont Ventoux. "A chaque duel, il me prend du temps". Même si "el Pistolero" a réussi à grappiller une minute lors de la 13e étape entre Tours et Saint-Amand-Montrond grâce à plusieurs bordures, il semble impuissant dès que le tracé s'élève. Même constat pour Bauke Mollema (2e au général), Roman Kreuziger ou Laurens ten Dam. Seul le Colombien Nairo Quintana est en mesure de rivaliser dans les cols avec le Britannique. Mais le Colombien pointe à 5'47 du maillot jaune...

Contador

Il reste encore un contre-la-montre. Facile en montagne, Froome est aussi surpuissant dans le chrono. La semaine dernière, il a terminé deuxième du contre-la-montre entre Avranches et le Mont-Saint-Michel, deux minutes devant ses principaux adversaires. A supposer qu'il perde un peu de terrain dans l'une des quatre dernières étapes de montagne, il devrait reprendre un matelas suffisamment confortable dans le dernier contre-la-montre.