Rugby : Toulon est triple champion d'Europe

  • A
  • A
Rugby : Toulon est triple champion d'Europe
@ GLYN KIRK / AFP
Partagez sur :

TROIS A LA SUITE - Toulon conserve son titre de champion d'Europe après avoir dominé Clermont en finale (24-18), samedi à Twickenham. 

Aucune équipe n'a jamais réussi pareil exploit. En battant Clermont (24-18) samedi après-midi à Twickenham, Toulon remporte la H Cup pour la 3e fois consécutive. Dans un match de très bonne qualité, les champions d'Europe en titre ont fait la différence dans les dix dernières minutes de la rencontre sur un raid solitaire de l'ailier australien, Drew Mitchell. 

Le RCT rejoint le Stade Toulousain. Avec ce nouveau succès, les Toulonnais rejoignent le Leinster, triple vainqueur de la compétition (2009, 2011 et 2012) et se rapprochent du Stade Toulousain (quatre titres en 1996, 2003, 2005 et 2010). 

Clermont encore maudit. Après 15 minutes de jeu, l'ASM mène 6-0 et fait subir un train d'enfer au RCT. A ce moment de la partie, les jaunes imaginent déjà tirer un trait sur toutes ces finales perdues. Mais de nombreuses fautes défensives ont permis à Leigh Halfpenny de ramener les deux équipes au coude-à-coude. Juste avant la mi-temps, Mathieu Bastareaud assomme l'ASM sur une percée dévastatrice. Les Clermontois ont recommencé à y croire en deuxième mi-temps grâce à un très beau numéro de Nick Abendanon. Sur un coup de pied totalement manqué de Bryan Habana, Abendanon récupère, tape à suivre pour lui-même et aplatit entre les poteaux. A ce moment, l'ASM n'est plus qu'à un tout petit point de Toulon. 



Le raid solitaire de Drew Mitchell. Malmenés après l'essai de Nick Abendanon, les Toulonnais ont réagi au meilleur des moments. Tillous-Borde sort parfaitement un ballon d'un maul porté pour lancer Drew Mitchell. La suite est un chef d'oeuvre. L'ailier australien évite d'abord un premier plaquage, se faufile ensuite entre deux joueurs clermontois avant de déposer les trois derniers défenseurs avec une facilité déconcertante. Un essai d'écart entre les deux finalistes. Cruel pour Clermont, bien réel pour Toulon. 



>> LIRE AUSSI - Toulon conserve son titre de champion d'Europe