Terrible chute sur le Tour de Turquie

  • A
  • A
Terrible chute sur le Tour de Turquie
@ Capture d'écran Youtube
Partagez sur :

VIDEO - L'arrivée de la 2e étape du Tour de Turquie a été marquée par un chute spectaculaire.

Cinq, dix, quinze, vingt coureurs... L'arrivée de la deuxième étape du Tour de Turquie, qui reliait Alanya à Antalya lundi, a été marquée par un spectaculaire empilement de coureurs sur le chaussée, à environ 500 mètres de l'arrivée, alors que le sprint pour la victoire était déjà lancé.

Une chute collective survient dans le dernier kilomètre (à 2'06") :

Cet empilement de coureurs a été créé par la chute à l'avant du peloton de l'Australien Mark Renshaw (Blanco), qui s'est brusquement affaissé sur la chaussée, peut-être après un contact avec la roue avant de son coéquipier Theo Bos, qui le suivait. Le bilan pour l'ancien poisson-pilote de Mark Cavendish est assez lourd. "Je retourne aux Pays-Bas pour "réparer" ma dent et me faire opérer de la clavicule", a-t-il expliqué mardi matin sur son compte Twitter. "Ça va être une longue journée."



Bos a lui aussi été blessé dans cette chute. Si les examens effectués à l'hôpital n'ont pas montré de fracture, le Néerlandais, ancienne star du sprint sur la piste, a été sévèrement touché et a prévu de ne pas repartir mardi. Par ailleurs, l'équipe Lotto a annoncé dans la soirée l'abandon du Belge Jonas Van Genechten, touché lui aussi à une clavicule.

Cette arrivée chaotique a fait les affaires du Lituanien Aidis Kruopis, vainqueur d'un sprint démantelé. "J'ai vu beaucoup de coureurs tomber, d'abord des gars de Blanco, mais j'ai réussi à les passer. J'étais vraiment très près des barrières. Cinq coureurs ont échappé à la chute avant moi et j'ai pu commencer à sprinter à 200 mètres de la ligne", a souligné le coureur Orica. "J'ai été chanceux mais fort également." Au vu de l'état actuel de Renshaw, on dirait même fort chanceux...