Tennis : il abandonne... pour ne pas jouer un Israélien ?

  • A
  • A
Tennis : il abandonne... pour ne pas jouer un Israélien ?
@ AFP
Partagez sur :

Le Tunisien Malek Jaziri a abandonné un match du tournoi de Montpellier. Sur blessure, d’après le tennisman.

Un match du premier tour de l’Open de Montpellier, modeste tournoi ATP, défraye la chronique. Mercredi, le tennisman Malek Jaziri a abandonné face à l’Ouzbek Denis Istomin, alors qu’il venait de remporter le premier set (6-3). Mais le Tunisien est soupçonné d’avoir arrêté son match pour ne pas affronter au deuxième tour Dudi Sela, un joueur israélien. Si les soupçons d’abandon volontaire pèsent sur le 65e joueur mondial, c’est parce qu’une affaire similaire avait éclaté il y a deux ans.

Le précédent de 2013. En octobre 2013, lors de l’Open de Tachkent, en Ouzbékistan, Jaziri avait déclaré forfait juste avant son quart de finale face à Amir Weintraub, lui aussi israélien. Le Tunisien avait fourni un certificat médical, mais la vraie raison de son abandon avait été révélée quelques jours plus tard dans la presse. La Fédération tunisienne de tennis avait clairement donné l’ordre à Jaziri de ne pas disputer son match contre le joueur israélien, comme le rappelle L’Equipe dans son édition de jeudi. Une décision lourde de conséquence, puisque la Tunisie avait été suspendue de Coupe Davis pendant une année.

Jaziri dément. L’abandon de Jaziri est d’autant plus troublant qu’il semblait dominer aisément son match. "Nous avons tout vu de ce set et rien dans la qualité de frappe de Jaziri ne trahissait une gène insurmontable", écrit L’Equipe. Mais le Tunisien a tout de suite démenti les soupçons d’abandon politique. "Je n’ai pas reçu de consignes ou de pressions (…) J’ai pris des antidouleur mais j’ai encore mal. C’est comme une tendinite à l’avant-bras", a déclaré Jaziri au quotidien sportif. Des explications qui n’ont pas convaincu grand monde.