Tennis : un joueur américain suspendu 15 ans pour dopage

  • A
  • A
Tennis : un joueur américain suspendu 15 ans pour dopage
@ AFP
Partagez sur :

FIN DE CARRIÈRE - Wayne Odesnik, 267e joueur mondial, a écopé d'une lourde sanction pour avoir pris des stéroïdes, une substance dopante interdite.

C'est l'une des plus lourdes sanctions jamais prononcées pour dopage. Le joueur de tennis Wayne Odesnik, 29 ans, a écopé mercredi d'une suspension de quinze ans pour avoir eu recours à des substances interdites, ce qui devrait signifier sa fin de carrière. Le 267e joueur mondial a fait l'objet de trois contrôles inopinés entre le 14 décembre 2014 et le 12 janvier 2015, dont les analyses ont révélé la présence de stéroïdes. Les contre-expertises ont confirmé le résultat de la première analyse, a précisé l'Agence américaine antidopage (Usada).

Odesnik, un récidiviste. L'Usada a été intransigeante, l'Américain ayant déjà enfreint le code mondiale antidopage auparavant. "Comme il s'agit de sa deuxième infraction à la réglementation antidopage, puisqu'il avait été sanctionné en 2010 pour possession d'hormone de croissance, il a été déterminé qu'il serait suspendu pendant quinze ans à partir du 30 janvier 2015 et jusqu'au 29 janvier 2030", a expliqué l'Agence américaine antidopage.

77e mondial, son meilleur classement. Né en Afrique du Sud, Odesnik, 29 ans, n'a jamais remporté de titre sur le circuit ATP, mais avait disputé la finale du tournoi de Houston en 2009. Il avait atteint son meilleur classement mondial, 77e, en avril 2009. Odesnik, entraîné par l'Argentin Guillermo Canas, avait été suspendu deux ans pour dopage en 2010 alors qu'il transportait des hormones de croissance. Sa sanction avait été réduite à un an grâce à sa coopération avec les autorités antidopage.

Andy Murray et Roger Federer satisfaits. Roger Federer et Andy Murray se sont déclarés satisfaits de la suspension du joueur américain. "C'est une bonne chose, ce n'était pas sa première fois et là il a été contrôlé à plusieurs reprises positif, cela doit être considéré comme plusieurs cas de dopage différents", a déclaré Andy Murray, numéro 4 mondial. "Je suis partisan d'un sport propre, c'est pour cela que les tricheurs doivent être pris", a ajouté de son côté Roger Federer, le numéro 2 mondial.

>> LIRE AUSSI : Dopage dans le rugby, l'Angleterre aussi en plein marasme

>> LIRE AUSSI : Federer surpris...par un enfant de 12 ans