Mort d'Alexis Vastine : "ça fait mal, c'est dur", confie Teddy Riner

  • A
  • A
Mort d'Alexis Vastine : "ça fait mal, c'est dur", confie Teddy Riner
@ Vasily MAXIMOV/AFP
Partagez sur :

TRISTESSE - Le champion olympique de judo a réagi avec une grande émotion au décès de son ami boxeur lundi en Argentine.

Ils ont grandi ensemble à l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance (Insep). Ils ont tous les deux décroché une médaille de bronze au goût amer lors des Jeux olympiques de Pékin, en 2008. Ils ont incarné leur sport de combat respectif lors des derniers Jeux olympiques, à Londres. Et ils étaient tous les deux en préparation pour un prochain défi olympique, à Rio, en 2016. Teddy Riner et Alexis Vastine étaient proches. Et, lundi, quelques heures après le drame qui a coûté la vie à son camarade de l'Insep, le septuple champion du monde de judo en a forcément gros sur le coeur.

"Je suis aussi touché que les proches et les familles parce que ce sont des membres de la grande famille du sport, ce sont surtout des gens que j'ai pu côtoyer", a expliqué Teddy Riner au micro d'Europe 1. "Alexis Vastine, je le connais depuis 2004, on a fait nos premiers pas à l'Insep et quand j'entends tout ça, que je sais que je ne le verrai plus, ça fait mal, c'est dur."

"Ça fait bizarre, ça fait mal", reconnaît Teddy Riner :



Aujourd'hui, Teddy Riner décrit un Alexis Vastine "déconneur", qui "n'avait jamais un mot plus haut que l'autre". "Je me souviens de mon arrivée à l'Insep, quand on partait chacun à nos sports respectifs, quand on se voyait à la cantine, qu'on discutait, quand on se voyait dans les couloirs de l'Insep, qu'on échangeait, qu'on partageait un petit moment à boire un verre, juste à se vanner. Il n'y a encore pas si longtemps, il était là à mon anniversaire, il était là très souvent", se souvient le judoka, très affecté.

"Je devais faire cette émission." Par ailleurs, Teddy Riner a expliqué à l'AFP qu'il avait été approché pour participer à l'émission Dropped. "Je devais faire cette émission mais ce n'était pas possible de bloquer 15 jours dans ma saison", a-t-il expliqué. "Ça avait l'air marrant, c'est pour ça que ça a attiré autant de sportifs. Comme quoi, la vie ne tient qu'à un fil."

La collision entre deux hélicoptères, lundi, en Argentine, a coûté la vie à dix personnes : Alexis Vastine, Florence Arthaud, Camille Muffat, cinq membres de la production et les deux pilotes.

>> VOIR AUSSI - "Dropped" : les premières images du crash en Argentine

>> LIRE AUSSI - Crash en Argentine : les premiers corps récupérés

>> LIRE AUSSI - Pour le père de Camille Muffat, "le choc ne viendra que petit à petit"

>> ÉCOUTER AUSSI - Quand Florence Arthaud racontait sa "recherche du bonheur"