Super Bowl : deux frères face-à-face

  • A
  • A
Super Bowl : deux frères face-à-face
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT US - Baltimore affronte San Francisco, dimanche, au Super Bowl. Et John défie Jim Harbaugh.

John et Jim, fils de Jack et Jackie. Aucun doute, nous sommes aux Etats-Unis. Mais pas dans un soap de seconde catégorie. Nous sommes dans le plus grand qui soit, le Super Bowl, l'événement sportif télévisuel le plus suivi aux USA, diffusé dimanche en mondovision. John et Jim Harbaugh, respectivement entraîneur des Baltimore Ravens et des San Francisco 49ers, vont en être les deux principaux acteurs. Et Jack et Jackie, leurs parents, les premiers spectateurs, dans une loge du Mercedes Superdome de la Nouvelle-Orléans. C'est la première fois dans l'histoire de la NFL, et même de tous les sports américains, que la finale met aux prises deux frères coaches.

John Harbaugh (930x620)

© REUTERS

"Ce n'est pas non plus Churchill et Roosevelt", a tenté de tempérer John (photo), 50 ans et aîné de la fratrie (de 13 mois) dans des propos repris par le quotidien britannique The Guardian. "Nous comprenons le truc, l'histoire est sympa, c'est excitant et tout ça. Mais c'est avant tout une histoire d'équipes. C'est une affaire de joueurs. Plus nous nous concentrerons sur ces gars, mieux ce sera pour tout le monde." Peine perdue. Depuis leur qualification surprise (à l'extérieur) pour le Super Bowl, le 20 janvier, les deux frères font la Une des médias américains, toujours friands d'histoire de famille. Il y a eu les frères Manning, Peyton et Eli, joueurs vainqueurs du Super Bowl en 2006 et 2007. Mais, là, deux frères qui se défient dans le plus grand match de la planète (pour les Américains en tout cas), c'est encore plus fort. Et ce Super Bowl d'être rapidement rebaptisé, au grais des expressions : le Harbowl, le Harbaughl, le Harbrowl, le Superbrowl...

Le Super Bowl, une première pour les deux

Jim Harbaugh (930x620)

© REUTERS

Comme les frères Manning, l'histoire des Harbaugh (ici Jim) est avant tout une histoire de transmission. Leur père, Jack, entraîneur pendant plus de quarante ans, a été leur mentor et les a initiés, sans les forcer, aux joies du jeu. Jim a même évolué en NFL pendant quatorze ans, évidemment au poste de quarterback (le premier relais du coach), dont une saison à... Baltimore, aujourd'hui entraîné par son frère. John, qui évoluait en défense, n'a lui jamais réussi à intégrer la NFL et a même pensé un instant se lancer en politique, une anecdote qu'il a rappelée cette semaine, en conférence de presse. "Le président Obama a dit que, s'il en avait, il ne laisserait pas ses fils faire du football, je peux donc dire que notre père ne nous a pas laissés faire de la politique. Je voulais faire ça mais notre père a dit "non, c'est dangereux", et il avait sûrement raison."

John a donc fréquenté les bancs de touche, plutôt que ceux d'une assemblée. Pendant 24 ans, il a été assistant avant de devenir entraîneur en chef des Baltimore Ravens en 2008. Depuis, la franchise du Maryland a toujours participé aux play-offs sans jamais, néanmoins, réussir à décrocher son billet pour le Super Bowl avant cette année. De son côté, Jim a pris en mains la destinée des 49ers en 2011. Après une finale de conférence perdue l'an dernier face aux Giants, il a mené cette saison San Francisco au "big game", une première depuis 1994.

Parents Harbaugh (930x620)

© REUTERS

Voilà donc les deux frères opposés dimanche pour une revanche. En effet, les deux Harbaugh s'étaient déjà croisés la saison dernière lors d'un match de saison régulière. John et les Ravens avaient alors pris le dessus sur Jim et les 49ers (16-6). Dimanche, quoi qu'il advienne, Jack et Jackie (ci-dessus en photo), devenus des stars cette semaine aux USA - imaginez, ils ont même eu droit à leur propre conférence de presse ! -, ont déjà annoncé ce qu'ils feront au coup de sifflet final : ils iront réconforter leur fils qui aura perdu.