Sotchi : les 10 moments à ne pas louper

  • A
  • A
Sotchi : les 10 moments à ne pas louper
Les Jeux olympiques de Sotchi ont débuté sur une cérémonie dans le Ficht Stadium.@ DR
Partagez sur :

AGENDA - Europe1.fr a sélectionné pour vous les 10 rendez-vous immanquables des JO de Sotchi.

C'est parti ! Les XXIIe Jeux olympiques d'hiver de Sotchi sont officiellement ouverts. Après une cérémonie d'ouverture où les 88 délégations ont défilé, le Président russe Vladimir Poutine a lancé ces JO. L'ancien hockeyeur russe Vladislav Tretyak et l'ex-championne de patinage artistique Irina Rodnina ont allumé ensemble la vasque olympique pour clôturer cette cérémonie.

>>> Revivez la cérémonie d'ouverture des JO de Sotchi

A moins d'avoir posé quinze jours de congés, difficile de suivre les 98 épreuves en continu. Mais rassurez-vous, Europe1.fr vous propose une sélection des 10 rendez-vous incontournables. A vos agendas !

SKI ALPIN. Descente hommes, dimanche 9 février entre 9h40 et 10h10. La descente est aux Jeux olympiques d’hiver ce que le 100 mètres est aux JO d’été. C’est tout simplement l’épreuve reine. Mais si le sprint dure moins de 9 secondes, la descente, elle, s’étale sur un peu plus de deux heures. Pour vous éviter les chutes spectaculaires ou les ratés des premiers concurrents que vous reverrez au zapping, privilégiez la dernière demi-heure. Avec un peu (non beaucoup) de chance, vous assisterez à la première surprise française avec Adrien Théaux ou Johan Clarey.

Fourcade

© REUTERS

BIATHLON. Poursuite  hommes (12,5 km), lundi 10 février entre 16h50 et 17h20. C’est sans aucun doute l’épreuve la plus excitante du biathlon. A la différence de l’épreuve individuelle qui récompense le meilleur temps, la poursuite, elle, est une vraie course. Les concurrents partent en chasse de celui qui a remporté l’épreuve individuelle (avec les temps de retard enregistrés pendant la première course). Avec Martin Fourcade (en photo ci-dessus) en grand favori et d’autres Français comme son grand frère, Simon ou Jean-Guillaume Beatrix, vous devriez hurler derrière votre poste pendant cette dernière demi-heure de course.   

Shaun-White-sur-la-piste-de-slopestyle-930x620_scalewidth_630

© REUTERS

SNOWBOARD. Halfpipe messieurs, mardi 11 février 18h30-19h35. Ça, c’est pour le show. Pour en prendre plein les yeux pendant une heure. Et pour assister, peut-être à un exploit historique. Double champion olympique de l’épreuve, l’Américain Shaun White vise un troisième titre. Dans un demi-tube de neige verglacée de 200 mètres de long, White et ses concurrents doivent aligner des figures acrobatiques qui sont ensuite notées par les juges.  Comme il est difficile de savoir réellement qui devrait l’emporter, réservez vous une heure entière pour regarder l’intégralité de la finale. C’est promis, vous ne serez pas déçu et surtout, vous ne verrez plus un tel spectacle avant quatre ans. 

SAUT A SKIS. Finale femmes, mardi 11 février entre 19h45 et 20h05. C’est l’une des six nouvelles disciplines que vous verrez à Sotchi et sans aucun doute la plus spectaculaire. Après une course d’élan sur un tremplin de 90 mètres, ces jeunes adeptes de sensation forte retombent 100 mètres plus loin. Et pour vous convaincre de ne pas manquer cette épreuve, une Française pourrait bien décrocher une médaille. A seulement 18 ans, la jeune Coline Mattel rêve de devenir la première championne olympique de sa discipline.


SKI ALPIN. Super combiné messieurs, vendredi 14 février entre 13h10 et 13h40. Nouvelle chance de médaille française et nouvelle raison d’être devant votre poste. Mais pas seulement. En ski alpin, le super combiné est la discipline qui offre le plus de renversements de situation. Et pour cause, après une manche de descente désastreuse, des cracks du slalom ont parfois déjoué tous les pronostics. A ce petit jeu, le jeune Alexis Pinturault pourrait bien décrocher le graal.

PATINAGE ARTISTIQUE. Programme libre messieurs, vendredi 14 février entre 19h45 et 20h15. Ce jour-là, le Russe Evgény Plushenko tentera l’un des plus gros paris de ces Jeux. Champion olympique à Turin en 2006 et triple champion du monde, il pourrait signer un incroyable come back chez lui. Côté français, Brian Joubert (photo) et Florent Amodio seraient bien inspirés de nous étonner. Et puis le programme libre, c’est aussi l’occasion d’entendre les noms improbables comme le triple lutz piqué ou le double axel !

Jason-Lamy-Chappuis-930x620_scalewidth_630

© REUTERS

COMBINÉ NORDIQUE. Finale messieurs, mardi 18 février entre 13h30 et 13h45. Comme vous aurez déjà suivi la finale du saut à skis féminin une semaine plus tôt, pas besoin d’assister à celui du combiné nordique. Privilégiez directement l’épreuve de ski de fon (10 km). Les concurrents s’élancent avec le classement associé à leur saut. Et pour peut-être revivre l’incroyable fin de course de Jason Lamy-Chappuis, il y a quatre ans à Vancouver (à revoir ici en vidéo), ça vaut vraiment le coup de suivre cette épreuve.

BIATHLON. Relais mixte, mercredi 19 février entre 16h45 et 17h30. Là aussi, ça sera une grande première aux Jeux olympiques. Le relais mixte (2x6 km pour les femmes et 2x7,5 km pour les hommes) devrait permettre à la France de se mesurer à sa grande rivale, la Norvège. Entre les tirs manqués et les multiples retournements de situation, prévoyez une petite balle antistress.

SKI ALPIN. Slalom femmes, vendredi 21 février entre 18h et 18h25. Avec les forfaits de Marion Rolland et de Tessa Worley, les Françaises n’ont vraiment pas eu de chance cet hiver. La jeune Nastasia Noens pourrait les venger sur le slalom. La Niçoise a terminé troisième à Bormio début janvier et fait partie des 15 meilleures de sa discipline. C’est l’un des gros paris tricolores de ces JO. On le prend, suivez-nous !

Hockey-Sotchi

© re

HOCKEY SUR GLACE. Finale messieurs, dimanche 23 février entre 13h et 15h30. C’était certainement l’un des meilleurs moments des derniers Jeux d’hiver. A Vancouver en 2010, le Canada l’avait emporté face à son grand rival américain aux prolongations et dans une ambiance totalement hystérique. On pourrait très bien assister à une sacrée revanche entre les deux nations. Ou mieux, revoir la Russie à son meilleur niveau et revoir un match comme celui des JO de 1980 de Lake Placid. Un moment d’histoire à ne manquer sous aucun prétexte.

sur le même sujet, sujet,

PHOTOS - Revivez la cérémonie d'ouverture des JO

PREMIÈRE - Sotchi : c'est quoi ces nouvelles disciplines ?

SÉRIE (1/4) - Russie : la drôle d’aventure olympique

SÉRIE (2/4) - Quand les Russes boycottaient les Jeux

SÉRIE (3/4) - Les Russes, nos meilleurs ennemis

SÉRIE (4/4) - Les Jeux de Vladimir Poutine