Sotchi : le bilan français est-il si bon que ça ?

  • A
  • A
Sotchi : le bilan français est-il si bon que ça ?
@ REUTERS
Partagez sur :

MÉDAILLES - La France a bouclé ses JO avec quinze médailles (4 or, 4 argent et 7 bronze).

La délégation française a achevé les Jeux olympiques de Sotchi avec 15 médailles : 4 en or, 4 en argent et 7 en bronze. Quand on regarde le bilan dans le détail, on se rend compte que ce total repose sur deux disciplines : le biathlon, qui a apporté quatre médailles (dont trois pour le seul Martin Fourcade), et le ski freestyle, dont le total de cinq médailles a bien évidemment été gonflé par le triplé réussi dans l'épreuve de skicross. Avec les deux médailles du snowboardcross (or pour Pierre Vaultier et bronze pour Chloé Trespeuch), les "jeunes" épreuves des JO constituent près de la moitié du total tricolore : 7 sur 15.



Les sports de glace fanny. Les esprits chagrins regretteront le maigre total en alpin (deux médailles, dans la même discipline, le géant masculin, avec Steve Missillier et Alexis Pinturault), voire en ski de fond (même si le bronze du relais masculin est seulement la deuxième médaille décrochée dans cette discipline par la France après l'argent de Darragon en 2006) ou le zéro pointé dans les sports de glace, que ce soit patinage de vitesse, short-track ou patinage artistique.

Plus de médailles, mais moins d'argent. Le total de la France, qui se classe 10e au classement des médailles, est le meilleur de tous les temps en nombre de médailles. Mais si l'on tient compte du classement comme le fait le CIO - à savoir nombre de médailles d'or, puis nombre de médailles d'argent, puis nombre de médailles de bronze -, il est moins bon que celui établi à Salt Lake City en 2002 (4 médailles d'or également, mais 5 d'argent et 2 de bronze).

Un ratio de médailles meilleur qu'à Vancouver et Salt Lake City mais... Avec 15 médailles, la France a donc obtenu son meilleur total. Mais ce bilan est à relativiser. En effet, si les médailles sont plus nombreuses, les épreuves inscrites au programme l'étaient également. A Sotchi, il y avait ainsi 12 épreuves supplémentaires par rapport aux JO de Vancouver (98 contre 86) et 20 de plus qu'à Salt Lake City (78), où la France avait réalisé son meilleur total (11). Ceci étant, le ratio de médailles obtenues par épreuves au programme reste supérieur : 0,153 par épreuve contre 0,142 à Vancouver et 0,141 à Salt Lake City.



... Moins bon qu'à Grenoble et à Albertville. En revanche, le ratio de médailles obtenues par la France à Sotchi est moins bon que celui des JO de Grenoble, où la France avait obtenu 9 médailles en 35 épreuves, pour un ratio de 0,25, soit une médaille toutes les quatre épreuves. Le ratio était du même ordre aux JO de Saint-Moritz, en 1948 (5/22, 0,22), et d'Innsbruck, en 1968 (7/34, 0,20). Le ratio de Sotchi (0,153) reste également inférieur à celui des JO d'Albertville (9/57, 0,157), qui reste le meilleur ratio des JO d'hiver des 40 dernières années. Comme la Russie, première au classement des médailles des JO à Sotchi (33 médailles, 13 or), la France avait donc particulièrement brillé à domicile.

sur le même sujet, sujet,

BILAN - Sotchi, c'est fini : 15 médailles pour la France

SKICROSS - Les trois skieurs français gardent leur médaille autour du cou