La skieuse Marion Rolland met fin à sa carrière

  • A
  • A
La skieuse Marion Rolland met fin à sa carrière
@ CHRISTOF STACHE / AFP
Partagez sur :

CLAP DE FIN - La championne du monde 2013 de descente Marion Rolland a décidé d'arrêter sa carrière. 

Championne du monde de descente en 2013, avant d'être privée pour blessure des Jeux Olympiques de Sotchi en 2014, puis des Championnats du Monde en 2015, la skieuse des Deux-Alpes Marion Rolland a choisi d'arrêter sa carrière mardi.

Rolland-640

© AFP

Une blessure trop grave. "Je suis maintenant sereine pour prendre la décision d'arrêter ma carrière, j'ai vécu de magnifiques moments, j'ai su rebondir après des échecs", explique Marion Rolland dans un communiqué. "L'important dans l'immédiat est de réparer mon genou correctement, j'ai quelques idées pour la suite mais ça implique que je sois d'aplomb physiquement". La skieuse, qui a consulté lundi son chirurgien, explique que son "ligament est trop touché pour espérer éviter la chirurgie" : l'opération aura "probablement lieu au début du printemps".

"Penser au futur". "Avec cette nouvelle blessure, il est temps pour moi de penser au futur", explique-t-elle. "Le ski a été ma vie jusqu'à maintenant. J'ai eu la chance de connaître les podiums et de beaux résultats aux niveaux national et international", poursuit la petite-fille du coureur cycliste Antonin Rolland, qui "ne pouvait pas arrêter l'année dernière sans essayer de défendre son titre en février 2015". Elle fut finalement forfait pour les Mondiaux de ski alpin aux Etats-Unis. Déjà opérée à deux reprises des ligaments croisés du genou gauche, en 2007 et en 2010, Marion Rolland avait subi une rupture du ligament croisé antérieur, du ligament latéral interne et du ménisque du genou droit en septembre 2013, quelques mois après sa médaille lors d'un entraînement au Chili, ce qui l'avait alors privée de son rêve olympique à Sotchi.

Marion Rolland chute lors de la descente des JO de Vancouver en 2010 : 



La risée du net en 2010. Autre souvenir douloureux dans sa carrière : la chute aux JO de Vancouver. Le 17 février 2010, elle s'effondre après seulement deux secondes de course. Une gamelle qui en a fait la risée du net en quelques heures