Sarkozy à Doha : "le sport rassemble"

  • A
  • A
Sarkozy à Doha : "le sport rassemble"
Nicolas Sarkozy s'est exprimé pendant une vingtaine de minutes, mardi, lors des Doha Goals.@ REUTERS
Partagez sur :

MULTISPORTS - L'ancien président a vanté les mérites de l'universalité du sport, lundi, à Doha.

L'info. Nicolas Sarkozy a tenu lundi, lors des Doha Goals, premier forum mondial exclusivement consacré au sport, son premier discours public depuis son départ de l'Elysée en mai dernier. L'ancien président de la République s'était jusqu'à présent contenté d'interventions lors de conférences privées, à New York ou à Londres. Sa prise de parole, longue d'une vingtaine de de minutes, a été plutôt énergique.

Le sport comme valeur universelle. L'ancien chef d'Etat a vanté les mérites du sport, "un élément de complémentarité entre identité et modernité". "Quels sont les évènements qui font vibrer de la même façon un écolier qatari, un étudiant chinois, un jeune Africain et un Européen ? C'est le sport", a déclaré Nicolas Sarkozy, en prenant à témoin son auditoire, composé de responsables politiques, sportifs et économiques.

Les défis du Qatar. Invité par l'émir du Qatar, Hamad ben Khalifa Al-Thani, Nicolas Sarkozy a longuement évoqué le rôle du sport dans ce petit Etat qui accueillera la Coupe du monde de football en 2022. "Ici, à Doha dans cette région du monde, se déroule sous nos yeux une partie absolument décisive au Qatar. Comment concilier l'identité et la modernité, l'une des questions les plus difficiles du 21e siècle ? Comment concilier fidélité à l'islam, à votre culture, à votre tradition et à votre foi et en même temps l'ouverture à la modernité du 21e siècle ?", s'est-il interrogé, avant de déclarer : "le sport est un élément de complémentarité entre identité nationale et modernité".

Nicolas Sarkozy à Doha (930x1240)

© REUTERS

Un appel du pied à des changements de calendrier. L'ancien président de la République a apporté un soutien à peine voilé à une future candidature qatarienne aux Jeux olympiques en évoquant la question du calendrier des grands événements sportifs. "Est-il absolument indispensable que les JO se tiennent systématiquement au mois d'août ? Où est-ce écrit ? Et la Coupe du monde de football, doit-elle absolument se dérouler en juin-juillet ? A-t-on une vision si fragile de cet événement ?", a interrogé Nicolas Sarkozy. "Je dis cela parce que la chaleur devient insupportable à certaines époques de l'année. Je sais, majesté, que vous avez pris des engagements et je suis sûr que vous les tiendrez", a-t-il ajouté, en référence au Mondial 2022, que le Qatar organisera. A plusieurs reprises, le président de l'UEFA, Michel Platini, a plaidé pour que ce Mondial soit disputé en hiver. "Pour partager les grands événements sportifs du monde, il faut adapter le calendrier", a conclu l'ancien chef d'Etat. Doha était candidate aux JO 2020 mais n'a pas été retenue parmi les trois villes finalistes lors de la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) le 23 mai dernier.

Cécilia Attias avec Nicolas Sarkozy (930x620)

© REUTERS

Sous les yeux de Cécila Attias. Nicolas Sarkozy a tenu ce discours sous les yeux de son ancienne épouse, Cécilia Attias, dont le mari, Richard Attias, est l'organisateur de ce forum. Mais l'ancien couple présidentiel ne s'est pas entretenu publiquement.