Roland-Garros : Nadal, septième !

  • A
  • A
Roland-Garros : Nadal, septième !
@ MAXPPP
Partagez sur :

EN UN CLIC - L'Espagnol a remporté lundi le septième Roland-Garros de sa carrière.

Nadal sur la terre battue (930x620)

© REUTERS

C'est la terre Nadal. Rafael Nadal a remporté, lundi, face à Novak Djokovic, et à seulement 26 ans, le septième Roland-Garros de sa carrière (6-4, 6-3, 2-6, 7-5) après 2005, 2006, 2007, 2008, 2010 et 2011. Il détient désormais seul le record de succès dans ce tournoi, qu'il partageait jusqu'à présent avec le Suédois Björn Borg, vainqueur à six reprises. Depuis son premier Roland-Garros chez les pros, Nadal n'a toujours perdu qu'un seul match, face au Suédois Robin Söderling, en huitièmes de finale, en 2009, pour 52 victoires. Nadal enlève également le onzième tournoi du Grand Chelem de sa carrière (7 Roland-Garros, 2 Wimbledon, 1 Open d'Australie et 1 US Open) et n'est plus ainsi qu'à cinq unités du record de Roger Federer, qui en a remporté seize.

Nadal reçoit la Coupe des mains de Mats Wilander :

Rafael Nadal (930x620)

© REUTERS

Infernal Nadal. Dix-huit heures après avoir quitté le court Philippe-Chatrier, Djokovic et Nadal se sont retrouvés lundi, à 13h00. Et, en trois quarts d'heure, l'Espagnol a renversé le cours du quatrième set pour l'emporter. Il a commencé par effacer son break de retard, dès la reprise à 1-2, avant de maintenir sous pression Djokovic, qui a commis deux fois plus de fautes directes lors de ce set décisif (15 contre 7). Et c'est d'ailleurs sur une double faute que le n°1 mondial a "offert" Roland-Garros à son rival.

Nadal fête sa victoire avec son clan (930x620)

© REUTERS

La victoire d'une famille. Quelques secondes seulement après avoir remporté la Coupe des mousquetaires, Nadal s'est précipité dans les tribunes pour y rejoindre son clan : son oncle et entraîneur Toni Nadal, sa mère, sa sœur, sa copine, son conseiller Carlos Costa mais aussi le basketteur Pau Gasol, qui l'a pris dans ses bras. "C'était très difficile", a convenu Nadal au micro, dans un Français hésitant mixé avec de l'anglais. "J'ai joué contre le meilleur joueur du monde. Je suis très ému." Si Djokovic est actuellement le n°1 mondial, Nadal, lui, est assurément le meilleur joueur de tous les temps sur terre battue.

Djokovic et Nadal sous la pluie (930x620)

© REUTERS

Encore la pluie... Cette finale 2012 a été perturbée jusqu'au bout par la pluie. A 5-4 pour Nadal, les deux joueurs sont restés un moment assis sur leurs sièges et ont même échangé quelques mots (photo). Après avoir discuté avec l'arbitre de chaise, Peter Fransson, le juge-arbitre du tournoi, a finalement décidé de laisser le jeu se poursuivre sur un central aux tribunes presque pleines. Sous une fine pluie et dos au mur, Djokovic a réussi à rester en vie et à revenir 5-5. Mais le Serbe n'a fait que retarder l'échéance de quelques minutes, le temps que le soleil revienne...

Pas de "Djoko Slam". Comme à Monte-Carlo, en avril dernier, comme à Rome, en mai, Djokovic a donc plié face à Nadal. Cette défaite , la troisième consécutive en finale et sur terre battue face au Majorquin, prive Djokovic d'un exploit historique, celui de remporter les quatre tournois du Grand Chelem sur deux ans, ce que l'on avait surnommé le "Djoko slam". Djokovic échoue dans cette quête en finale de Roland-Garros, face à Nadal, comme Federer avant lui en 2006 et 2007. Roland-Garros reste également le seul Majeur qui ne figure pas au palmarès du n°1 mondial. Mais, quand on est le contemporain de Nadal, c'est toujours un peu plus compliqué...

>> Voir le récit de la première partie de la finale