Roland-Garros : ce nouveau rapport qui passe mal

  • A
  • A
Roland-Garros : ce nouveau rapport qui passe mal
@ JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Partagez sur :

POLÉMIQUE - La Fédération française de tennis s'est dite très surprise après les nouvelles conclusions du rapport sur la faisabilité du projet de modernisation de Roland-Garros. 

Roland-Garros n'est pas prêt de faire peau neuve. Le dernier rapport sur la modernisation du stade n'est pas au goût de la Fédération française de tennis (FFT). Et pour cause, il entend conserver les Serres d'Auteuil, à l'endroit même où la Fédération souhaite implanter un nouveau court. 

Serres-d'Auteuil

© Les Serres d'Auteuil (AFP).

Exit le court semi-enterré ? Le rapport publié par le ministère de l'Ecologie conclut donc à "la faisabilité technique de la couverture de l'autoroute" A13 préconisée par les associations de défense du Jardin des Serres d'Auteuil (en photo). La FFT, elle, souhaitait construire un nouveau court semi-enterré de 5.000 places sur l'actuel site des serres.

La FFT s'emporte. La Fédération a notamment souligné que le rapport "ne porte, conformément à sa lettre de mission, que sur le projet alternatif et ne s'intéresse pas à la qualité architecturale, patrimoniale et scientifique du projet de la FFT". "La FFT en appelle aujourd'hui au gouvernement, qui comme la mairie de Paris a toujours apporté un soutien sans faille au projet de modernisation du stade Roland-Garros porté par la FFT, pour qu'il confirme ce soutien et surtout qu'il enclenche rapidement les procédures qui permettront la délivrance des permis de construire", réclame le communiqué.

Terre-battue

Le retard inquiète les élus. Ce nouveau rapport qui ne contente pas la FFT devrait donc retarder un peu plus le début des travaux. Lors d'une assemblée générale lundi, les élus de la Fédération ont rappelé la nécessité de transformation du stade de Roland-Garros. Ils espèrent toujours que la nouvelle version des Internationaux de France verra le jour entre 2017 et 2019.