Patinage : la victoire de Sotnikova ne passe pas

  • A
  • A
Patinage : la victoire de Sotnikova ne passe pas
@ REUTERS
Partagez sur :

SCANDALE - La médaille d’or très controversée de la Russe a donné lieu à une pétition signée par plus de 1,6 million de personnes.

Pendant longtemps, on a pu croire que le patinage artistique s’épargnerait, ô miracle, le moindre scandale lors des Jeux de Sotchi. La quatrième place du couple français Nathalie Péchalat-Fabian Bourzat, devancés sur le podium par les Russes Elena Ilinikh et Nikita Katsalapov avait bien fait grincer quelques dents mais s’inscrivait finalement dans le triste folklore de cette discipline. Mais l’injustice faite jeudi soir à la Coréenne Kim Yu-na a été beaucoup plus criante. La championne olympique et du monde en titre a en effet été devancée contre toute logique par la Russe Adelina Sotnikova, première de son pays à conquérir la médaille d’or, mais tellement loin, en termes de performance artistique, de sa rivale… En Russie, on n’a cure de ce scandale, mais en Corée du Sud, la chose passe mal. Au point qu’une pétition a été lancée sur internet.

yuna-jo

Les serveurs internet ont sauté. Quelques heures à peine après la médaille d’argent de Kim Yu-na, des centaines de milliers d'internautes ont pris d'assaut le site de pétition en ligne Change.org, demandant aux juges de revoir leurs notes. Les serveurs du site n'ont pas résisté à ce flux de visiteurs. Vendredi en début d’après-midi, la pétition réclamant une enquête sur les notations avait recueilli pas moins de 1,6 millions de signatures. Change.org, société californienne, a dû mobiliser une équipe d'ingénieurs pour maintenir en état les serveurs informatiques.

Des réactions négatives… L’un des problèmes d’Adelina Sotnikova, c’est qu’avant d’être championne olympique, elle n'avait jusque-là jamais fait mieux qu’une deuxième place lors des championnats d'Europe 2013 et 2014, alors qu’elle s'était classée 9e aux Mondiaux de mars 2013. Mais la Russe a amélioré à Sotchi son meilleur score de la saison en faisant un bond incroyable de 18 points en un mois seulement (149,95), passant devant la championne olympique en titre, la Sud-Coréenne Kim Yu-na, en tête à l'issue du programme court.

"Ce sera intéressant de voir si Sotnikova obtient à nouveau une telle note un jour. Aujourd'hui, (Kim) Yu-na n'a pas perdu, mais la Russie a gagné", a déclaré sur l'antenne de KBS l'ancien patineur et ex-entraîneur de l'athlète, Byeon Seong-jin,  consultant pour la télé coréenne. "Je ne comprends pas, je suis un peu assommée", a aussi réagi la double championne olympique Katarina Witt, sur une télé allemande. "J'essaie de comprendre. Je pense que (Kim) Yu-na a bien mieux patiné, mais ce n'est pas que du patin, c'est des maths", a commenté l'ancien quadruple champion du monde Kurt Browning, désormais commentateur sur la chaîne canadienne CBC.

…Sauf dans la presse russe. Il n’y a guère que les journalistes russes pour ne rien trouver à redire au résultat. "Nous avons assisté à une super sensation en finale du patinage artistique : la débutante de 17 ans a brillamment exécuté son programme libre et remporté l'or", jubile le quotidien Sport-Express. "A l'âge de 17 ans, Adelina Sotnikova a réussi l'impossible", renchérit le quotidien Rossiïskaïa Gazeta. Sur la même ligne, le quotidien Kommersant souligne que "Sotnikova a accompli ce que d'autres patineurs n'avaient jamais réussi auparavant. Sa performance était presque sans faute", ajoute-t-il. Aux yeux de la presse russe, la faute de Sotnikova, qui a posé les deux pieds à la réception d'un saut, a été largement compensée par la complexité de son programme. Et Kim Yu-na, qui a annoncé dans la foulée de la finale olympique sa retraite, n’a que ses yeux pour pleurer.