Open d'Australie : mais qui es-tu Eugenie Bouchard ?

  • A
  • A
Open d'Australie : mais qui es-tu Eugenie Bouchard ?
@ REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - La jeune Canadienne Eugenie Bouchard s'est qualifiée mardi pour les demi-finales.

Premier tournoi du Grand Chelem de l'année, l'Open d'Australie est habitué à révéler de nouveaux visages. Eugenie Bouchard en est un. La jeune Canadienne, âgée de 19 ans et tête de série n°30, a atteint mardi sa première demi-finale en Grand Chelem après avoir battu en trois sets la Serbe Ana Ivanovic (n°14), qui avait sorti au tour précédent la grande favorite du tournoi, l'Américaine Serena Williams. Avant sa demi-finale, jeudi, contre la Chinoise Li Na, découvrez le phénomène.

Supporters de Bouchard (930x620)

© REUTERS

Le Canada à l'honneur. Trente ans. C'est le temps que les Canadiens ont dû attendre avant de revoir l'une de leurs représentantes atteindre le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem. En 1984, Carling Bassett-Seguso avait été battue en demi-finales de l'US Open. Bouchard est en revanche la première Canadienne à atteindre ce stade de la compétition à Melbourne. "La chose la plus importante est de prendre du plaisir ici et c'est ce que je fais", a révélé la Québecoise à l'issue de la rencontre. "Ce n'est pas une énorme surprise parce que j'ai toujours cru en mes capacités. Ce n'est pas quelque chose de soudain."

Eugenie Bouchard à l'Open d'Australie (930x620)

© REUTERS

Une progression constante. En janvier 2013, Bouchard avait été éliminée au deuxième tour des qualifications de l'Open d'Australie. Un an plus tard, la voilà donc en demi-finales, pour ce qui constitue seulement son quatrième tournoi du Grand Chelem chez les seniors. Sans faire de vrai coup d'éclat (sa victime la mieux classée fut l'Australienne Samantha Stosur, 9e mondiale, ndlr), elle a progressé au fil des mois de l'année 2013, intégrant le Top 100 en avril puis le Top 50 en septembre. En octobre, elle atteignait pour la première fois la finale d'un tournoi majeur, le tournoi d'Osaka, au Japon, où elle s'était inclinée en finale contre... Stosur. Étrangement, elle choisit cette période pour se séparer de son entraîneur, l'ex-championne française Nathalie Tauziat, qui l'a coachée pendant deux ans, pour rejoindre la Floride et Nick Saviano. Sa 32e place à la WTA en fin d'année 2013 lui a permis d'arriver à Melbourne avec un statut de tête de série (n°30). A l'issue du tournoi, elle devrait intégrer le Top 20 mondial.

Un talent précoce. Avant d'émerger sur le circuit pro, Bouchard s'était révélée chez les juniors. En 2012, elle a remporté Wimbledon (photo), un tournoi qu'elle a également enlevé à deux reprises en double. Habituée à gagner depuis longtemps, Eugenie ne vit pas sa place en demi-finales de l'Open d'Australie comme "un rêve". "C'est quelque chose que je fais depuis que j'ai cinq ans (jouer au tennis, ndlr), pour lequel j'ai travaillé ma vie durant et sacrifié beaucoup de choses", a-t-elle simplement reconnu. "Donc, ce n'est pas exactement une surprise. Je m'attends toujours à bien faire. Je suis juste contente d'avoir franchi cette étape."

Bouchard à Wimbledon 2012 (930x620)

© REUTERS


Un vent de fraîcheur. Outre son talent naturel, Eugenie fait également l'unanimité par sa fraîcheur, sur et en dehors du court. Au Canada, pays du hockey et des stars de la NHL, Bouchard est une étoile émergente. On l'a vue ainsi sur plusieurs plateaux télé l'automne dernier. Elle s'était même prêtée au jeu de la présentation de la météo.

Bouchard présente la météo :

Mardi encore, elle a effectué une drôle de sortie au micro après sa victoire sur Ivanovic. Interrogée sur l'homme avec lequel elle aimerait sortir, elle a répondu, après quelques secondes d'hésitation : Justin Bieber. Après tout, lui aussi n'a que 19 ans.

sur le même sujet, sujet,

VIDEO - La balle dans la tête du ramasseur

RESULTAT - Roger Federer domine Jo-Wilfried Tsonga

ZOOM - Stéphane Robert, un "lucky loser"