Joakim Noah : "l'équipe de France n'a jamais été ma priorité"

  • A
  • A
Joakim Noah : "l'équipe de France n'a jamais été ma priorité"
@ Jonathan DANIEL/Getty Images North America/AFP
Partagez sur :

BASKET - Le pivot des Bulls explique dans un entretien privilégier d'abord sa carrière avec Chicago.

"Je l'ai toujours dit, l'équipe de France, c'est une super expérience, mais ça n'a jamais été ma priorité." Pour ceux qui en doutaient encore, Joakim Noah a (presque) clos le débat sur son engagement avec les Bleus. Interrogé dans le quotidien L'Equipe sur une éventuelle participation au prochain Eurobasket, dont la phase finale aura lieu en France, le pivot des Chicago Bulls reconnaît qu'il entend d'abord assurer son avenir en NBA. Noah est encore sous contrat avec les Bulls pour une saison. "Je ne vais pas mentir et dire que ce n'est pas important. C'est ma vie, ma carrière, mon avenir", rappelle le fils de Yannick, qui dispose de la triple nationalité, française (par son père), américaine (lieu de naissance) et suédoise (par sa mère).

Noah chez les Bleus (960x640)

© François GUILLOT/AFP

"Plus tôt on le saura, mieux ce sera", insiste Beesley. Joakim Noah s'exprime quelques heures avant une entrevue avec le directeur technique national (DTN) de la Fédération française de basket, Patrick Beesley, qui doit le rencontrer samedi en marge du match que les Bulls doivent disputer sur le parquet des San Antonio Spurs, où évoluent deux autres internationaux, Tony Parker et Boris Diaw. "Je suis un facilitateur, c'est-à-dire que je fais en sorte que Vincent (Collet, le sélectionneur, ndlr) puisse aligner la meilleure équipe possible et rendre les gens disponibles", explique Beesley au micro d'Europe 1. "Je souhaite que l'on ait un positionnement très rapide, pour qu'on puisse construire l'équipe dans la sérénité, parce que, que Joakim soit là ou pas, ce n'est pas la même chose. On fera une construction un peu différente. Et plus tôt on le saura, mieux ce sera."

Beesley aimerait que Noah prenne sa décision ce mois-ci, soit un peu moins de neuf mois avant le début de l'Euro, dont la première phase débutera le 4 septembre prochain. "Me demander une décision en mars, de toute façon, ça je ne pourrai pas. Je ne pourrai pas donner de réponse", insiste Noah. "Sa priorité (à Beesley), c'est l'équipe de France. Moi, ma priorité, c'est ma carrière. J'ai toujours été très franc là-dessus et, pour certains joueurs, pour certaines personnes, c'est quelque chose qu'ils ne comprennent pas." Noah ne compte que 22 sélections et n'a disputé qu'une grande compétition avec le maillot tricolore, l'Euro 2011, où les Bleus avaient été battus en finale par l'Espagne. Il n'était ni de la victoire lors de l'Euro 2013 ni de la troisième place lors de la Coupe du monde 2014.

>> VOIR AUSSI - Joakim Noah "se chauffe" avec Paul Pierce