NHL : une fillette demande le transfert de son père

  • A
  • A
NHL : une fillette demande le transfert de son père
@ Elsa/Getty Images North America/AFP
Partagez sur :

HOCKEY - Une enfant de 11 ans souhaitait que son père revienne dans un club plus proche de la maison.

Le transfert du défenseur Jordan Leopold, 34 ans, des Columbus Blue Jackets au Minnesota Wild, n'aurait certainement pas quitté la rubrique NHL s'il ne s'était accompagné d'une belle histoire. Peu de temps avant que ce transfert ne se concrétise - en réalité un échange avec deux autres joueurs -, vingt minutes seulement avant la clôture du marché, la fille du joueur, âgée de 11 ans, avait envoyé une lettre à KFAN, une radio sportive du Minnesota. Cette lettre demandait le transfert de son père au... Minnesota Wild.

Lettre de Jordyn Leopold

© KFAN

"Chers entraîneurs du Minnesota Wild,

Mon nom est Jordyn Leopold,
mon père est Jordan Leopold, l'un des défenseurs des Columbus Blue Jackets.
Mon père se sent seul sans sa famille.
Nous vivons dans le Minnesota actuellement et je suis perdue sans mon père,
comme ma mère l'est, mes deux sœurs et mon frère.
Mon père est dans une équipe avec de jeunes gars,
se sent seul et ne joue pas parce que les Jackets l'ont pris parce qu'ils avaient besoin d'un défenseur.
Cela dure depuis novembre et on ne peut plus supporter ça.
Pour en venir au fait, le Wild ne gagne pas de match et vous, chers coaches, vous devez être agacés par ça.
Votre équipe a besoin de défenseurs donc pouvez-vous, s'il vous plaît, s'il vous plaît, s'il vous plaît, demandez aux Jackets si vous pouvez le prendre. Merci ! Avec amour, Jordyn Leopold."

La lettre de Jordyn a émergé sur les réseaux sociaux lundi mais avait été écrite en janvier. Selon un porte-parole du Minnesota Wild, ce transfert n'est juste qu'une heureuse coïncidence. Le manager du Wild, Chuck Fletcher, a confirmé n'avoir pas pas eu connaissance de la lettre. En revanche, celui des Blue Jackets, Jarmo Kekalainen, a publié un message qui ne laissait pas de place au doute. "Ce n'est pas toujours qu'une affaire de business", a-t-il tweeté.



Un transfert en bonne intelligence. "Nous savions qu'il préférait aller dans le Minnesota. Son agent nous l'avait dit", a expliqué Kekalainen à Fox Sports. "Nous avions bien conscience que sa famille était dans le Minnesota et que ce serait son choix n°1 s'il avait son mot à dire. Ce fut également un bon transfert pour le club." Le manager des Blue Jackets a salué le professionnalisme de Leopold, arrivé à Columbus au mois de novembre pour pallier les blessures. Depuis, il jouait peu. Le dirigeant raconte que, dès son arrivée, Leopold avait roulé toute la nuit après son premier match pour pouvoir assister au match de son fils le lendemain. Désormais, il va également pouvoir prendre sa fille chaque soir dans ses bras...