NBA : Noah, des paroles et des actes

  • A
  • A
NBA : Noah, des paroles et des actes
@ REUTERS
Partagez sur :

BASKET - La star des Bulls a signé un nouveau match énorme, lundi soir, contre les Lakers.

Les Chicago Bulls ont profité du Martin Luther King Day (jour férié aux Etats-Unis en hommage au célèbre pasteur, ndlr) pour équilibrer leur bilan avec une 20e victoire (pour 20 défaites), décrochée en prolongation contre les Lakers grâce à un panier au buzzer de Taj Gibson (102-100). Comme depuis quelques matches maintenant, le leader des Bulls sur le parquet a été Joakim Noah. Le pivot international a en effet inscrit 17 points et capté 21 rebonds, signant le 17e double double de sa saison. C'est également la 13e fois de rang que Noah atteint le cap des 10 rebonds, une première depuis ses débuts en NBA.

"Je n'ai jamais été aussi affamé"

Noah face aux Lakers (930x620)
Depuis la (nouvelle) blessure de Derrick Rose et le départ du Britannique Luol Deng pour les Cleveland Cavaliers, Noah est devenu le boss des Bulls, qui se sont totalement relancés dans la course aux play-offs depuis le début du mois de janvier, avec un bilan de 8 victoires pour 3 défaites seulement. Toujours aussi féroce sur le parquet, l'ancien pensionnaire de l'université de Florida s'est également révélé être un leader de vestiaire. Le 12 janvier dernier, après un cinquième succès de rang face à Charlotte, Noah avait tenu un discours qui a marqué les suiveurs de la NBA. "C'est la plus forte dédicace au sport que j'ai entendue depuis que je fréquente des équipes professionnelles", a insisté le journaliste américain Sam Smith, dans des propos repris par le quotidien L'Equipe, mardi.

Dans ce discours, Noah (11,8 points, 11,2 rebonds de moyenne) a insisté sur son attachement à Chicago et aux Bulls, dont il porte les couleurs depuis ses débuts dans la Ligue, en 2007, mais aussi sur le départ de Luol Deng : "son départ est quelque chose que je ne comprendrai jamais. Mais je sais que je dois vivre avec". Bagarreur infatigable, le n°13 des Bulls entend emmener sa franchise le plus loin possible, en dépit des événements contraires. "La blessure de Derrick (Rose) a été un méchant coup. L'absence de "Lu" nous fait mal. Mais on est toujours là. Et on ne va pas laisser couler la saison. Non, rien de tout ça. (...) Je n'ai jamais été aussi affamé." Dans une conférence Est en souffrance, les Bulls de Noah ont assurément une bonne carte à jouer.