NBA : Nash dans le club des 10.000

  • A
  • A
NBA : Nash dans le club des 10.000
@ MAXPPP
Partagez sur :

VIDEO - Le joueur des Lakers est devenu mardi le 5e joueur de l'histoire à signer 10.000 passes.

Rien ne va plus aux Lakers. La franchise californienne a enregistré mardi sa quatrième défaite de rang sur le parquet de Houston (125-112) pour un bilan qui s'établit désormais à 15 victoires pour 19 revers. Loin de ces chiffres catastrophiques, une statistique est venue apporter une éclaircie dans la grisaille : 10.000. Le meneur de jeu de la franchise, le Canadien Steve Nash, est en effet devenu mardi le cinquième joueur de l'histoire de la Ligue à passer le cap des 10.000 passes décisives en carrière. Avec les 10 nouvelles offrandes délivrées mardi contre les Rockets, il en est désormais à 10.005 passes décisives depuis le début de sa carrière, entamée en 1996. Tour d'horizon de ce Top 5 des meneurs les plus prolifiques de l'histoire de la NBA.

1. John Stockton, 15.806 passes décisives* (1984 à 2003). Drafté en 1984 par le Utah Jazz, John Stockton a passé toute sa carrière dans la franchise. Son nom reste indissociable de Karl Malone, avec lequel il a disputé 18 saisons. Ensemble, ils ont été champions olympiques avec la "Dream team" en 1992 et se sont hissés en finale NBA à deux reprises, en 1997 et 1998, battus à chaque fois par les Chicago Bulls de Michael Jordan. Outre son record de passes décisives, Stockton détient également le record d'interceptions en NBA avec 3.265 "steals".

Stockton et Malon, un duo d'enfer :

2. Jason Kidd, 11.969 passes décisives (depuis 1994). Finaliste NBA malheureux en 2002 puis 2003 avec les New Jersey Nets, Jason Kidd a finalement connu la consécration en 2011 avec les Dallas Mavericks, vainqueurs du Miami Heat. En juillet dernier, Kidd a refusé la prolongation de contrat de la franchise texane pour signer un contrat de trois ans avec les Knicks, pour un ultime défi, à 39 ans. Kidd a également été sacré champion olympique à deux reprises, en 2000 et 2008.

Le Top 10 de Kidd lors de sa saison du titre :

3. Mark Jackson, 10.334 passes décisives (1987 à 2004). Dès sa première saison avec les New York Knicks, Mark Jackson a fait valoir ses talents de passeur en établissant le record de passes décisives pour un rookie sur une saison, avec 868 "assists". Elue rookie de l'année en 1988, Jackson a ensuite eu bien du mal à confirmer et a multiplié les franchises au cours de sa carrière (Knicks, Clippers, Pacers, Nuggets, Raptors, Jazz, Rockets) sans jamais retrouver l'éclat de sa première saison mais en conservant ce talent immense pour la passe. Il est actuellement l'entraîneur (plutôt heureux) des Golden State Warriors, actuellement 5e de la conférence Ouest.

Quelques actions d'éclat de Jackson au début de sa carrière :

4. Magic Johnson, 10.141 passes décisives (1979 à 1996). Artisan du "showtime" made in LA, Earvin "Magic" Johnson, meneur de grande taille (2,06 m), a inventé des gestes qui n'appartenaient qu'à lui, entre ses multiples feintes et ses passes aveugles. Elu trois fois meilleur joueur de la Ligue (1987, 89 et 90), il a également décroché cinq bagues de champion NBA avec les Lakers qui ont été sa seule franchise durant ses treize ans de carrière. Meneur de la "Dream Team" en 1992, il a été introduit au Hall of Fame dix ans plus tard, en 2002.

Magic Johnson, l'inventeur du "showtime" :

5. Steve Nash, 10.005 (depuis 1996). Le meneur de jeu canadien est celui qui, sur les trois dernières saisons, à distribuer le plus de passes décisives en NBA. Elu meilleur joueur en 2005 et 2006 lorsqu'il portait encore les couleurs des Phoenix Suns, Nash, âgé de 39 ans, est venu chercher l'été dernier à LA "le" titre qui manque à son palmarès : celui de champion NBA. Mais, malgré Kobe Bryant, Dwight Howard, Pau Gasol et consorts, les Lakers se traînent actuellement à la 11e place de la conférence Ouest. Mais si la mayonnaise se mettait enfin à prendre, la franchise californienne pourra compter sur un distributeur hors pair...

Nash réussit sa 10.000e passe pour Jamison :

*Les chiffres sont ceux de la saison régulière, hors play-offs