NBA : le "Big 3" des Spurs dans l'histoire

  • A
  • A
NBA : le "Big 3" des Spurs dans l'histoire
@ REUTERS
Partagez sur :

DYNASTIE - San Antonio a écrasé Oklahoma mercredi soir et mène désormais 2-0 dans la série.

San Antonio Spurs (930x620)

17 points lundi, 35 mercredi : les San Antonio Spurs ont pris la finale de conférence Ouest qui les oppose au Thunder d'Oklahoma City par le (très) bon bout et mènent désormais 2 victoires à 0. Mercredi, ils avaient déjà fait la différence à la pause avec 14 unités d'avance. L'écart n'a fait ensuite que s'accroître (112-77 au final) et le coach historique de la franchise, Gregg Popovich, en poste depuis 1996, a même pu faire reposer ses stars, à commencer par Tony Parker, dans le quatrième quart-temps.

Cela n'a pas empêché le meneur des Bleus de terminer meilleur marqueur de la rencontre, avec 22 points (à 10/17 aux tirs) tandis que Tim Duncan signait son 153e (!) "double double" (deux statistiques à 10 unités ou plus) en playoffs, avec 14 points et 12 rebonds.

Les Spurs écrasent le Thunder :

Une 111e victoire en playoffs pour le "Big Three". Le trio majeur des Spurs depuis 2002 (Parker, Duncan et "Manu" Ginobili, auteur de 11 points mercredi) a signé un 111e succès en play-offs, effaçant des tablettes de la NBA le trio des Lakers des années 1980 "Magic" Johnson, Kareem Abdul-Jabbar et Michael Cooper.



Tony Parker face au Thunder (930x1440)

© REUTERS

"Je ne veux pas trop y penser." "Comme je l’ai toujours dit, seuls les titres comptent à la fin d’une carrière", a réagi "TP9" sur son Facebook. Mais devenir le "Big 3" le plus prolifique de l’histoire des playoffs devant "Magic", Abdul-Jabbar et Cooper est un véritable honneur. C’est dur de mettre des mots sur cette performance. Je ne veux pas trop y penser pour le moment, je prendrai le temps à la fin de ma carrière de me poser et de réfléchir à tout ça en me disant qu’on a marqué tous les trois l’histoire de la NBA." Et les Spurs de recevoir les lauriers de tous les observateurs de la Ligue. "La façon dont joue San Antonio est tout simplement remarquable, ils ont une mission et ils vont la mener à bien", considère l'ancienne gloire Charles Barkley, devenu consultant à la télévision. La "mission" des Spurs, c'est de décrocher un cinquième titre NBA (ce serait la 5e pour Duncan et le 4e pour Parker), peut-être face au Miami Heat, qui les a privés de la bague de champion l'an dernier (4 victoires à 3).

Le souvenir de 2012. Mais plus que le souvenir de 2013, c'est celui de 2012 que les Spurs agitaient mercredi soir. En effet, il y a deux ans, au même stade de la compétition et dans la même situation (deux premières victoires à domicile), les Spurs avaient finalement été battus 4 victoires à 2 par ce même Thunder. "Nous étions dans la même situation en 2012", rappelle effectivement Parker. "On menait 2-0 et "OKC" avait remporté les quatre matches suivants. On a juste fait notre boulot en remportant les deux matches à domicile. C’est pour ça qu’il n’y avait pas d’euphorie après la rencontre." Le troisième match de cette finale de conférence Ouest aura lieu dimanche, à Oklahoma City.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

FORFAIT - Pas de Mondial pour Tony Parker