Nanterre veut continuer l'aventure

  • A
  • A
Nanterre veut continuer l'aventure
@ MAXPPP
Partagez sur :

EUROCOUPE - Le club des Hauts-de-Seine doit remonter un retard de 4 points, en huitièmes de finale retour, face à Kiev.

Dernier club français en lice en Coupe d’Europe, la JSF Nanterre joue sa qualification pour les quarts de finale de l’Eurocoupe mardi soir à la Hall Carpentier, face aux Ukrainiens du Budivelnik Kiev. A l’aller, les Nanterriens s’étaient inclinés d’une courte tête (86-82) à Kaunas en Lituanie, le match ayant été délocalisé à cause des événements en Ukraine.  

"On va aborder ce huitième de finale retour avec beaucoup de détermination, de motivation. Ce ne sera pas évident, mais on va tout donner pour se qualifier", confie au micro Europe 1 l’entraîneur de la JSF Pascal Donnadieu. "A nous de faire ce qu’il faut, de réussir à freiner le rendement de leurs joueurs majeurs."

Une victoire contre Kiev en Euroligue. Nanterre pourra aussi s’appuyer sur sa double confrontation en Euroligue face à ce même adversaire, avec notamment une solide victoire à domicile (80-61), même si Pascal Donnadieu préfère distinguer les deux événements. "C’est un contexte totalement différent, de par la formule. Là, c’est un match couperet, un match décisif, avec une qualification au bout. Et c’est vraiment un objectif à court terme pour les deux équipes."

La large victoire en Euroligue contre Kiev, à la Hall Carpentier:

Pascal Donnadieu et Xavier Corosine

"Être fort mentalement". Mais Nanterre, peu habitué à pareil calendrier, commence à tirer la langue. "C’est notre 45e match de la saison", rappelle le coach des champions de France en titre. "L’an dernier, même en ayant atteint la finale de la Pro A, on n’avait pas atteint ces chiffres-là. On se doit d’être fort mentalement pour ne pas craquer, ne pas se relâcher."

Mal en point en Pro A avec une dixième place et des playoffs qui s’éloignent lentement mais sûrement, Nanterre veut tout de même se battre jusqu'au bout. "On essaye de jouer sur les deux tableaux. Alors, forcément, ça pose des problèmes. C’est notre première expérience européenne, c’est une chance qui ne se renouvellera peut-être pas demain. On croque dans cette compétition. On sait que ce sera compliqué d’aller en playoffs en Championnat mais, on essaye de jouer le mieux possible et de faire le mieux possible." En cas de qualification, la JSF Nanterre serait le premier  club français depuis Strasbourg en 2007, à atteindre les quarts de finale de l’Eurocoupe.

sur le même sujet, sujet,

EUROPE - Nanterre en huitièmes de finale d'Eurocoupe