Nadal sans souci, Federer sans jouer

  • A
  • A
Nadal sans souci, Federer sans jouer
@ REUTERS
Partagez sur :

OPEN D'AUSTRALIE - Les favoris n'ont pas tremblé. Les trois Français engagés ont perdu.

Nadal, la qualif' et la confiance. Perturbé par son genou droit ces dernières semaines, Rafael Nadal a rassuré tous ses fans, mercredi, en dominant nettement au deuxième tour Tommy Haas (6-4, 6-3, 6-4). L'Allemand, qui fut triple demi-finaliste à Melbourne (1999, 2002, 2007), est redescendu à la 190e place mondiale après une série de blessures. Nadal, lui, espère que son corps va le laisser tranquille durant la quinzaine. "Mon genou s'améliore, je suis capable de jouer sans problèmes", a expliqué le Majorquin, qui redevient au fil des matches un sérieux client à la victoire finale dans le tournoi.

Federer, un forfait et du repos. Vainqueur en trois sets du Russe Kudryavtsev au premier tour, Roger Federer a rejoint le troisième sans passer par le deuxième. Son adversaire désigné, l'Allemand Andreas Beck, a en effet déclaré forfait en raison d'un mal de dos. Etant donné la chaleur qui règne sur Melbourne, cette économie d'énergie n'est peut-être pas un luxe pour le Suisse. Pourtant, sa première réaction a été de dire qu'il aurait "adoré jouer". "J'étais prêt à jouer", a expliqué le n°3 mondial. "Maintenant, je vais y aller tranquille cet après-midi (mercredi après-midi) et demain (jeudi), je m'entraînerai avec plus d'intensité, et comme ça je serai prêt pour le match suivant."

John Isner (930x620)

© REUTERS

Isner a le bras long. John Isner se spécialise dans les matches-marathon. Le vainqueur de la plus longue rencontre de l'histoire du tennis, face à Nicolas Mahut, a mis 4 heures et 41 minutes à venir à bout de David Nalbandian (4-6, 6-3, 2-6, 7-6[5], 10-8). La fin de match, totalement folle, a été marquée par l'altercation entre l'Argentin et l'arbitre de la rencontre, le Français Kader Nouni. Sur une balle de break pour lui, à 8-8, Nalbandian a souhaité demander une révision vidéo d'un service de l'Américain, jugé faute dans un premier temps avant d'être validé en tant qu'ace. Deux jeux plus tard, Isner, pourtant perclu de crampes, décrochait son billet pour le troisième tour...

Serra, plus dans le tournoi. Le dernier Français présent dans la partie basse du tableau, Florent Serra, a été éliminé par le Thaïlandais Lu Yen-Hsun. Le Tricolore, issu des qualifications et 156e au classement ATP, a été battu en trois manches (7-5, 6-2, 6-2).

Kim Clijsters (930x620)

© REUTERS

Clijsters, 47 minutes chrono. La Française Stéphanie Foretz, 107e au classement WTA, a pris une leçon de 47 minutes, mercredi. Sa prof : la tenante du titre, la Belge Kim Clijsters. "J'ai bien frappé la balle, je suis heureuse de cette victoire", a commenté l'ancienne n°1 mondiale, qui dispute sa dernière saison sur le circuit. En treize jeux, elle n'a laissé que 24 points à son adversaire...

Bartoli, seule rescapée. Alors que le deuxième tour n'est pas encore terminée, il n'y a déjà plus qu'une seule joueuse française dans le tableau, Marion Bartoli, qui jouera jeudi contre l'Australienne Jelena Dokic. Les deux autres tricolores qualifiées pour le deuxième tour ont été éliminées mercredi. Outre Stéphanie Foretz, balayée par Clijsters, Pauline Parmentier n'a pas réussi à déjouer les pronostics, malgré le gain de la première manche face à la Roumaine  Monica Niculescu, tête de série n°31 (4-6, 6-4, 6-1).

Caroline Wozniacki (930x620)

© REUTERS

Wozniacki toujours en conquête. La n°1 mondiale, la Danoise Caroline Wozniacki, qui court toujours après un premier titre du Grand Chelem, s’est qualifiée mercredi pour le troisième tour en s'évitant un set décisif (et délicat) face à la Géorgienne Anna Tatishvili, 83e joueuse mondiale (6-1, 7-6[4]). Au prochain tour, Wozniacki passera un autre test face à la Roumaine Niculescu, tombeuse de Pauline Parmentier.

Les résultats à retenir :

HOMMES :

Alejandro Falla (COL) bat Mardy Fish (USA/n°8) 7-6[4], 6-3, 7-6[6]
Lu Yen-Hsun (TPE) bat Florent Serra (FRA) 7-5, 6-2, 6-2
Juan Martin Del Potro (ARG/n°11) bat Blaz Kavcic (SLV) 6-4, 7-5, 6-3
Roger Federer (SUI/N.3) bat Andreas Beck (GER), forfait
Tomas Berdych (RTC/Nn°7) bat Olivier Rochus (BEL) 6-1, 6-0, 7-6[4]
Rafael Nadal (ESP/n°2) bat Tommy Haas (ALL) 6-4, 6-3, 6-4
John Isner (USA/n°17) bat David Nalbandian (ARG) 4-6, 6-3, 2-6, 7-6[5], 10-8

FEMMES :

Caroline Wozniacki (DAN/n°1) bat Anna Tatishvili (GEO) 6-1, 7-6[4]
Monica Niculescu (ROU/n°31) bat Pauline Parmentier (FRA) 4-6, 6-4, 6-1
Jelena Jankovic (SER/n°13) bat Kai-Chen Chang (TPE) 6-4, 6-2
Kim Clijsters (BEL/n°11) bat Stéphanie Foretz (FRA) 6-0, 6-1
Daniela Hantuchova (SVQ/Nn°20) bat Lesya Tsurenko (UKR) 4-6, 6-4, 6-3
Li Na (CHN/n°5) bat Olivia Rogowska (AUS) 6-2, 6-2
Romina Oprandi (ITA) bat Francesca Schiavone (ITA/n°10) 6-4, 6-3