Nadal, le "Maître" incontesté en 2013

  • A
  • A
Nadal, le "Maître" incontesté en 2013
@ REUTERS
Partagez sur :

STATS EXPRESS - En battant Wawrinka au Masters, Nadal est assuré de finir l'année n°1 mondial.

L'info. Cette fois, c'est sûr, Rafael Nadal finira l'année à la place de n°1 mondial. Avec 1.420 points d'avance au classement ATP sur Novak Djokovic avant le début du Masters, il n'y avait pas beaucoup de suspense. Mercredi après-midi à Londres, l'Espagnol a dominé le Suisse Stanislas Wawrinka en deux manches (7-6[5], 7-6[6]) et mis un terme définitif aux minces espoirs de "Djoko". Avec ce deuxième succès au "Tournoi des Maîtres", "Rafa" a également décroché son billet pour les demi-finales.

Rafael-Nadal-a-Bercy-930x620_scalewidth_630
1. Depuis la fin de l'année 2010, Nadal n'avait plus atteint le sommet de la hiérarchie mondiale à la fin de la saison. En 2011 et 2012, c'est le Serbe Novak Djokovic qui avait réussi à chaque fois à conserver son fauteuil de n°1 mondial. "C'est le scénario parfait, c'est beaucoup d'émotions, je suis très heureux, surtout après tout ce qui s'est passé l'an dernier", a réagi le Majorquin après son match face à Wawrinka.

3. Après 2008 et 2010, c'est la troisième fois que Nadal, 27 ans, termine l'année dans le fauteuil de n°1 et, vu sa saison, "c'est amplement mérité", comme l'a résumé Richard Gasquet mercredi en suivant la rencontre.

Nadal-3

10. Vainqueur de dix titres, dont Roland-Garros, l'US Open et cinq Masters 1000, Nadal est, aussi de l'aveu de Djokovic, "celui qui a joué le meilleur tennis cette année", comme l'a admis le Serbe lundi. Au-delà des titres, c'est surtout la manière avec laquelle Nadal a su revenir au sommet après sa longue absence des courts qui impressionne. Réfugié sur son île de Manacor entre juillet 2012 et février 2013, il a passé sept mois sans jouer à cause d'une blessure au genou gauche.

Nadal-2
73. Avec cette 73e victoire de l'année, contre seulement six défaites, l'Espagnol ne peut plus être rejoint au classement par son dauphin serbe Novak Djokovic, à qui il avait ravi le trône il y a un mois.