Murray, quatre de chute

  • A
  • A
Murray, quatre de chute
@ MAXPPP
Partagez sur :

TENNIS - L'Ecossais a été éliminé dès les huitièmes d'un tournoi de Bercy décapité.

Rafael Nadal out en raison d'une douleur à un genou, Roger Federer désireux de soigner quelques "petites blessures", Novak Djokovic éliminé dès son entrée en lice par Sam Querrey et maintenant Andy Murray sorti par un qualifié polonais en huitièmes de finale ! Avant même les quarts, le Masters 1000 de Paris-Bercy a vu disparaître les quatres têtes d'affiche du tennis mondial, qui ont remporté les quatre tournois du Grand Chelem cette saison (l'Open d'Australie pour Djokovic, Roland-Garros pour Nadal, Wimbledon pour Federer et l'US Open pour Murray).

Ces quatre-là ont même gagné 30 des 31 derniers Majeurs (11 pour Nadal, 13 pour Federer, 5 pour Djokovic et 1 pour Murray). Le seul à avoir rompu cette hégémonie fut Juan Martin del Potro à l'US Open en 2009. Mais, jeudi, l'Argentin s'est également fait éliminer. Il a été battu en deux sets (6-4, 6-3) par le Français Michaël Llodra. Il n'y a donc plus de vainqueur de Grand Chelem encore en lice à Bercy.

17 victoires d'affilée pour le "Big Four"

Nadal, Federer, Djokovic et Murray s'étaient également partagé les 17 derniers Masters 1000 disputés avant ce tournoi de Bercy. Le dernier vainqueur d'un Masters 1000 n'appartenant pas à ce quatuor reste (pour trois jours encore...) le Suédois Robin Söderling, victorieux en 2010 à... Bercy. Et, pour trouver trace d'un Masters 1000 sans la présence d'un des membres de "Big Four" en quarts de finale, il faut même remonter à mai 2006 ! Une fois de plus, Bercy est victime de sa place dans le calendrier, en toute fin de saison et à une semaine seulement du Masters, plus prestigieux et plus rémunérateur aussi.

Autant la défaite de Djokovic, mardi, peut s'expliquer en raison de sa gastro-entérite, autant celle de Murray face à Jerzy Janowicz est plus surprenante. Certes, l'Ecossais, sacré champion olympique à Londres, n'a jamais été très à l'aise au POPB mais il a semblé maîtriser son sujet jusqu'à la fin du deuxième set où il s'est procuré une balle de match. Son adversaire, 69e au classement ATP, a alors inversé le cours de la rencontre avant de s'imposer (5-7, 7-6[4], 6-2). A défaut d'avoir vu les meilleurs joueurs du monde s'affronter, le public de Bercy aura découvert un jeune joueur prometteur de 21 ans...