Murray plus fort que Federer

  • A
  • A
Murray plus fort que Federer
@ REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - Murray s'est qualifié pour la finale de l'Open d'Australie en battant Federer en 5 sets.

Comme face à Tsonga il y a deux jours, Roger Federer a remporté deux tie break, vendredi en demi-finale contre Andy Murray. Seulement voilà, "Rogeur" s'est incliné dans la cinquième et dernière manche. Dans le dernier round où il avait fait exploser "Jo", le Suisse a dû déposer les armes contre le jeune Britannique. Après quatre heures de combat, Murray est venu à bout du maître (6-4, 6-7[5], 6-3, 6-7[2], 6-2) et a gagné le droit de défier le n°1 mondial, Novak Djokovic, dimanche en finale de l'Open d'Australie.

Déjà la sixième finale pour Murray

Murray-2
Depuis sa victoire aux Jeux olympiques de Londres, Andy Murray a mûri. Il se précipite moins, il mime moins souvent des blessures imaginaires quand ses coups claquent moins. Quand il a servi pour le match à 6-5 dans la quatrième manche, la pression a pris le dessus. Mais Murray n'a pas paniqué. Il s'est remis au boulot et a fini par asphyxier Federer dans le cinquième set.

Avec cette victoire, sa première en Grand Chelem sur Federer en quatre rencontres, l'Ecossais prouve qu'il était devenu un autre joueur. Dimanche, il connaîtra sa sixième finale d'un tournoi majeur. Après avoir gagné l'US Open en septembre, le n°3 mondial va tenter de devenir le premier joueur de l'ère Open à remporter coup sur coup ses deux premiers titres majeurs.

Mais avant de réaliser cet exploit, il devra venir à bout de Novak Djokovic, qui n'a pas vraiment traîné en demi-finale face à David Ferrer. "J'ai entendu dire qu'il avait extrêmement bien joué lors de sa demi-finale. C'est sur ce court qu'il joue son meilleur tennis, il a déjà gagné trois fois ici. Il faudra que je sorte un match incroyable", a expliqué, très lucide, le Britannique après sa victoire.

Murray-3

Murray et Djokovic, nés à sept jours d'intervalle en 1987, s'étaient affrontés à sept reprises l'a dernier, des parties pour la plupart très serrées. En 2013, ils se retrouvent donc déjà pour la première grande finale. Pour le Serbe, cette finale sera une bonne revanche de l'US Open où il avait cédé en cinq manches.