Moto GP : Lorenzo s'impose en Espagne, Rossi reste leader

  • A
  • A
Moto GP : Lorenzo s'impose en Espagne, Rossi reste leader
@ Jorge Guerrero / AFP
Partagez sur :

PERCÉE - L'Espagnol Jorge Lorenzo s’immisce dans le trio de tête au classement général. Marquez, deuxième dimanche, remonte à la quatrième place. 

Il fait une percée dans le trio de tête, jusque là 100% Italien. L'Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha) a remporté dimanche le Grand Prix d'Espagne catégorie MotoGP, quatrième épreuve du Championnat du monde 2015, devançant son compatriote Marc Marquez (Honda) et l'Italien Valentino Rossi (Yamaha), qui conserve tout de même une confortable avance à la tête du Championnat du monde.

Lorenzo leader de bout en bout. Leader en sa patrie, Lorenzo a été le plus rapide tout le week-end. Celui qui s'était déjà imposé quatre fois sur cette piste de Jerez n'a laissé à personne le soin de prendre le commandement et a conservé la tête jusqu'au drapeau à damiers. "Je me sentais bien, particulièrement sur les freinages", a-t-il commenté. Marc Marquez, double champion du monde en titre, diminué par un auriculaire tout juste opéré, a réussi à conserver sa deuxième place, résistant aux assauts de Valentino Rossi.



L'Italien, parti de la deuxième ligne, a réussi un excellent départ pour se positionner 3e dès le 3e tour et monter sur le podium. Il fut même sur le point de revenir sur Marquez, sans succès. "J'ai commencé à avoir des problèmes avec l'avant de la moto. J'ai perdu trop de temps en début de course. Je suis content d'avoir décroché un 200e podium", a déclaré Valentino Rossi.



Lorenzo et Marquez grappillent une place. Avec 82 points, "The Doctor" devance désormais son compatriote Andrea Dovizioso (Ducati), 67 points après sa neuvième place dimanche, et Jorge Lorenzo, qui gagne une place pour se hisser sur le podium (62 points). Marc Marquez, double champion du monde en titre, gagne lui aussi une place, et se hisse désormais quatrième avec 56 points. L'Italien Andrea Iannone (Ducati) chute, lui, de la troisième à la cinquième place (50 points) après sa sixième place obtenu dimanche.



Le championnat s'annonce bien plus serré que l'an dernier : à cette époque, Marc Marquez prenait déjà le large, après avoir remporté quatre victoires consécutives. Cette année, l'Espagnol doit composer avec le retour en force de Valentino Rossi, neuf fois champion du monde, de son compatriote Lorenzo, double champion du monde, ainsi que des deux pilotes de Ducati, auteurs d'un début de saison prometteur. Mais surtout, l’Espagnol paie encore une faute lourde de conséquences : en Argentine, en avril dernier, il avait percuté l'arrière de la moto de Valentino Rossi après un excès de fougue. Sa chute qui a suivi, dont il est seul responsable, avait dû le pousser à l'abandon.