"On ne peut pas avoir peur", parole d'Onesta

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le sélectionneur de l'équipe de France de handball Claude Onesta se confie avant la demi-finale du Mondial contre l'Espagne. 

L'équipe de France de handball va relever un très gros défi, vendredi soir (19h) en demi-finale des championnats du monde contre l'Espagne. Après avoir écarté l'Argentine et la Slovénie, les Bleus retrouvent leurs meilleurs ennemis pour une place en finale. Claude Onesta sent "la pression monter" à quelques heures du grand rendez-vous. Il le raconte à Europe 1, vendredi matin. 

>> Europe 1 radio officielle du Mondial de Handball au Qatar. Europe 1 vous faire vivre le match France-Espagne en direct vendredi soir de 19h à 20h45.

Daniel Narcisse au Mondial (640x640)

© Marwan NAAMANI/AFP

Séances vidéo, entraînement et sieste au programme. Après un petit déjeuner, les joueurs auront une séance vidéo pour mieux connaître "le jeu de leurs adversaires". "Il y aura ensuite une petite heure d'entraînement", détaille ensuite Claude Onesta, vendredi matin sur Europe 1. Après une sieste et une nouvelle séance vidéo, les Bleus rentreront dans l'avant-match "où les choses commencent à se tendre". 

>> LIRE AUSSI - Comment les Bleus se préparent avant l'Espagne

"On ne va pas réinventer notre jeu". "Je n'ai pas la boule au ventre parce que je commence à être un vieux routier" de ces rendez-vous, explique le sélectionneur tricolore. Avant de raconter dans le menu détail les dernières heures qui précèdent ces grands matches : il y a une forme de pression. On parle moins. On est plus centrés dans la stratégie. Progressivement dans la journée, chacun rentre dans son petit monde à lui et prépare sa rencontre de manière solitaire". Dans le groupe, "chacun sait ce qu'il a à faire. On ne va pas réinventer notre jeu ni notre façon d'aborder le match aujourd'hui". 





Quel discours d'avant-match ? Après 14 ans passés à entraîner les Bleus, Claude Onesta n'a pas de recette miracle pour les causeries d'avant-match. "Ce sont surtout des mots sur le plaisir de vivre des moments comme ça", confie-t-il. "On ne peut pas avoir peur de quelque chose qu'on est venus chercher. C'est une belle journée qu'il faut vivre pleinement". 

26.01 1280x640 Thierry Omeyer Handball

© AFP / Marwan Naamani

L'importance des hommes forts. France-Espagne, une finale avant l'heure ? "Les deux équipes se connaissent très bien. Il n'y aura pas de surprise dans le match en lui-même", annonce l'entraîneur français sur Europe 1. "Il va y avoir un combat physique qui va être très sérieux. Il y aura aussi le moment des hommes forts, où certains sont capables de faire la différence". Claude Onesta pense très certainement à des joueurs cadres comme le gardien de but Thierry Omeyer (en photo ci-dessus), impérial depuis le début du Mondial, Daniel Narcisse ou encore Nikola Karabatic. 

>> LIRE AUSSI - France-Espagne en demi-finale, ça va être show !