Le Marathon de Paris, atypique et mythique

  • A
  • A
Le Marathon de Paris, atypique et mythique
@ Thomas SAMSON/AFP
Partagez sur :

MARATHON DE PARIS 2015 - Fondé en 1896, le marathon de Paris est riche d'une longue histoire. Et forcément de curiosités plus ou moins surprenantes.

Ils seront 54.000 à prendre le départ du marathon de Paris dimanche. 54.000 coureurs, amateurs ou professionnels, avec des buts très différents : certains se réjouiront de franchir la ligne d'arrivée quand les tous meilleurs tenteront de titiller le record du monde de la discipline, établi en 2014 sur le marathon de Berlin par le Kényan Denis Kimetto en 2 heures 2 minutes et 57 secondes. Mais au-delà de la seule édition 2015, Europe1.fr vous propose de partir à la découverte des chiffres, anecdotes et curiosités qui font tout le sel et la légende de cette épreuve mythique.

•Les références

C'est sur le Marathon de Paris qu'a été inventé le principe de meneur d'allure en 1998. Ces "lièvres" sont chargés d'imprimer un rythme régulier pour qu'un groupe de coureurs se régule et puisse atteindre l'objectif initial. Le principe a depuis été repris dans le monde entier.

Le Marathon de Paris est l'un des plus compétitifs au monde. En témoigne cette statistique : c'est la course sur laquelle le plus grand nombre de concurrents terminent le parcours sous la barre mythique des trois heures.   

Avec ses 54.000 concurrents prévus dans les rues parisiennes dimanche, Paris fait partie des trois plus grands marathons du monde, avec New York et Chicago.

• Les bizarreries

Officiellement, la première édition du Marathon de Paris s'est déroulée en 1976. Mais en 1896, un marathon avait été organisé à Paris. Il avait été remporté par le Britannique Len Hurst en 2 heures 31 minutes et 30 secondes. Il s'est donc déroulé 80 ans entre la première édition officieuse et la première officielle !

Dans son histoire, le Marathon de Paris a été le cadre de plusieurs bizarreries. Comme en 1983 par exemple, année où il est remportée par une totale inconnue dans la catégorie femmes : Jacqueline Courtade. Elle n'est jamais venue chercher son prix, et de forts doutes demeurent quant à la régularité de sa performance.

En 2008 en revanche, la triche ne faisait aucun doute. Comme le rapporte le site Topito, un concurrent, qui tenait absolument à réaliser un bon temps, a tout simplement pris le métro pour rallier l'arrivée histoire d'optimiser son temps. Et de s'épargner de longs kilomètres de souffrance.

Enfin, comme tout grand événement, le Marathon de Paris nécessite une logistique impressionnante. En témoigne ces quelques chiffres. Sur le parcours de l'édition 2015, seront mis à la disposition des participants : 24 tonnes de bananes, 16 d'oranges, 2.2 de fruits secs mais aussi 412.500 morceaux de sucres.

•La "franchouillardise"

La dernière victoire française sur le Marathon de Paris remonte à 2002. A l'époque, l'athlète Benoît Zwierzchiewski dit Benoît "Z" l'avait emporté en 2 heures 8 minutes et 18 secondes. Au total, la France est la deuxième nation à avoir gagné le plus de marathons de Paris (14 contre 16 pour le Kenya). Mais c'est assez logique dans le sens où, pendant un temps, la course était réservée aux seuls Français !



Running : comment savoir si je suis addict ?par Europe1fr

>> LIRE AUSSI - Pollution aux particules fines : que risque-t-on pendant le marathon ?

>> LIRE AUSSI - Les marathons, un business lucratif