Longo, un avenir en suspens

  • A
  • A
Longo, un avenir en suspens
@ REUTERS
Partagez sur :

CYCLISME - Le président de la Fédération évoque une "forte présomption" concernant Longo.

Quel avenir sportif pour Jeannie Longo ? La question, qui pourrait paraître incongrue pour n'importe quel athlète de 53 ans, ne l'est pas dans le cas de la cycliste tricolore. L'an dernier, la doyenne du sport français a prouvé qu'elle conservait la forme en décrochant ses 58e et 59e titres nationaux (contre-la-montre sur route, course aux points sur la piste). Et elle rêve de participer cette année à ses... huitièmes Jeux olympiques. Non, si la question de l'avenir de Longo se pose aujourd'hui avec une telle acuité, c'est en raison du placement en garde à vue de son mari et entraîneur, Patrice Ciprelli, mercredi. Mais la question de son avenir en sous-tend une autre : à qui étaient destinées les doses d'EPO première génération (Eprex) que Ciprelli est soupçonné d'avoir commandé sur Internet ces deux dernières années ?

"Je pense que les enquêteurs ont dû demander à Patrice Ciprelli à qui étaient destinés les achats qui lui sont reprochés", considère David Lappartient, le président de la Fédération française de cyclisme (FFC). "Il y a une interrogation sur le lien entre Patrice Ciprelli et l'utilisation qui aurait pu être faite de ces produits par Jeannie Longo."  Les doses commandées, relativement faibles, semblent écarter l'hypothèse d'un vaste trafic et accréditer celle d'une consommation individuelle. "Il y a forcément une forte présomption qui pèse sur Jeannie Longo aujourd'hui, mais ces produits pouvaient être destinés à Jeannie Longo, à d'autres athlètes ou aux deux", souligne Lappartient.

"Il y a une forte présomption sur Longo", estime Lappartient :

S'il existe aujourd'hui une telle "présomption", sous-entendu de culpabilité, sur Longo, c'est en raison des liens qui l'unissent à Patrice Ciprelli. Il y a les liens du mariage, bien sûr, mais aussi des liens de confiance entre un coach et son athlète, tissés tout au long d'une carrière entamée... en 1979 ! Or, plus que jamais, Patrice Ciprelli semble "encerclé", comme le titre L'Equipe, jeudi. En septembre 2011, l'ancien cycliste Joe Papp l'avait accusé de s'être procuré de l'EPO chinoise via son intermédiaire. Après s'être assurés de l'authenticité des mails échangés entre Papp et Ciprelli en 2007, l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique a enquêté sur d'éventuelles transactions frauduleuses commises ces trois dernières années. Et aujourd'hui, ce sont "au moins cinq opérations suspectes", effectuées en 2010 et 2011, qui menacent l'avenir de Patrice Ciprelli.

Ciprelli sous la menace d'une nouvelle suspension

Jeannie Longo et Patrice Ciprelli, 930

© MAXPPP

A la suite des révélations de septembre dernier, la FFC avait suspendu Ciprelli, qui dispose d'une licence fédérale. Mais une décision du tribunal administratif de Grenoble prononcée en octobre dernier avait cassé cette décision. Ce que regrette aujourd'hui Lappartient. "Cela (les événements de mercredi) montre que j'avais sans doute eu raison de le suspendre à titre conservatoire et qu'il est dommage qu'il ait obtenu la restitution de sa licence en référé." Jeudi, le parquet de Grenoble a annoncé qu'il allait ouvrir une information judiciaire contre Ciprelli, qui pourrait être mis en examen. Ce dernier explique avoir été victime d'un piratage de ses cartes bancaires et de ses adresses Internet. Selon l'évolution de sa situation judiciaire, la FFC pourrait également le sanctionner rapidement et lui interdire l'accès aux zones de compétition des championnats de France de juin prochain, traditionnelle rampe de lancement vers les Jeux olympiques.

Pour le moment, Jeannie Longo, elle, reste "sélectionnable", de l'aveu même du président de la FFC. Mais elle a été replacée sur la liste des athlètes cibles de l'Agence Française de lutte contre le dopage (AFLD), et elle est donc susceptible de subir des contrôles antidopage inopinés à tout moment. Soupçonnée, et peut-être bientôt privée de son entraîneur et mentor, Jeannie Longo semble définitivement arriver en fin de cycle. Dans son autobiographie publiée en 2010, Jeannie par Longo, la cycliste aux treize titres mondiaux révélait ainsi qu'elle continuait son métier avant tout pour son mari...