Les Gallois plus réalistes que les Bleus

  • A
  • A
Les Gallois plus réalistes que les Bleus
@ REUTERS
Partagez sur :

RUGBY - Le XV de France s'est incliné (16-9) à Cardiff. Les Gallois réalisent le Grand Chelem.

Les Gallois tiennent leur revanche. Malgré une bonne deuxième mi-temps des Français, les diables rouges du pays de Galles ont réussi à garder leur essai d'avance. Avec une cinquième victoire dans le Tournoi des six nations contre les Bleus (16-9), les Gallois s'offrent le onzième Grand Chelem de leur histoire. Au passage, ils ont également pris leur revanche sur le XV de France qui les avait éliminé (9-8) en demi-finale du Mondial-2011 en Nouvelle-Zélande.

Un bilan très mitigé. Premier tournoi difficile pour le nouveau sélectionneur des Bleus, Philippe Saint-André. Cinq matches, deux victoires (contre l'Italie et l'Ecosse), un nul (face à l'Irlande) et deux défaites (contre l'Angleterre et le pays de Galles). Un bilan très moyen après une Coupe du monde si convaincante. Si des nouveaux joueurs comme Wesley Fofana (auteur de quatre essais) ou Yoann Maestri ont montré de très belles choses, le chantier est lourd pour "PSA".

Gallois

Des trous dans la défense. C'est certainement le plus gros problème actuel du XV de France. La solidité défensive qui a fait sa force pendant de nombreuses années n'existe plus. Les Bleus ont encaissé des essais à chaque match du Tournoi des six nations. Samedi après-midi contre les Gallois, les Français en ont encore encaissé un. A la 21e minute, l'ailier gallois Alex Cuthbert a pris de vitesse la défense française. Bonnaire et Poitrenaud dans le vent, un air de déjà vu...

Servat

La der de Servat et de Bonnaire. Les Français William Servat et Julien Bonnaire ont vécu leur dernier match, samedi contre le pays de Galles. A 34 ans, le talonneur toulousain a connu sa 45e et dernière sélection. Un ans de moins mais plus d'expérience chez les Bleus (75 sélections), le troisième ligne clermontois Julien Bonnaire, a, lui aussi, tiré sa révérence. Ils auraient sans doute préférer terminer sur une meilleure note.

Craig Joubert refait le coup. L'arbitre sud-africain de la finale de la Coupe du monde était extrêmement attendu au Millenium de Cardiff. Tous les amateurs de rugby français ont scruté chacun de ses coups de sifflets. Lors de la finale du Mondial, perdue par la France (8-7) contre la Nouvelle-Zélande, il avait été très critiqué, accusé même d'avoir avantagé les All Blacks. Samedi après-midi, Craig Joubert a été une nouvelle fois très sévère contre les joueurs français.