Les Bleus ont-ils une chance contre l'Australie ?

  • A
  • A
Les Bleus ont-ils une chance contre l'Australie ?
@ REUTERS
Partagez sur :

RUGBY - Le XV de France affronte l'Australie, samedi soir (21h) au Stade de France.

Avant l'hiver et le début du Tournoi des six nations, place aux tests matches d'automne. Et le XV de France commence par le plus gros morceau, samedi soir (21h) au Stade de France en recevant les Australiens (avant de défier l'Argentine dans le Grand Stade de Lille la semaine d'après et les Samoa dans 15 jours). Les hommes de Philippe Saint-André ont-ils une petite chance contre la deuxième meilleure équipe du monde ?

Une charnière prometteuse. Si Frédéric Michalak était attendu, ce n'était peut-être pas le cas du jeune Maxime Machenaud. A 23 ans, le demi d'ouverture de Racing va connaître sa deuxième sélection (après Argentine-France, le 23 juin dernier, remporté 49-10 par les Bleus). Face à des Wallabies qui vont mettre une pression permanente sur les Bleus, cette charnière aura une lourde responsabilité. Ça sera à elle de casser le jeu, d'impulser les attaques et de déstabiliser la défense australienne. On peut compter sur le bon jeu au pied du Toulonnais.

Une préparation trop courte ? "C'est toujours le même problème", s'est plaint Pascal Papé, qui sera capitaine samedi soir en l'absence de Thierry Dusautoir. "Nous, on a huit jours; eux sont en mode club avec quatre mois en commun. En huit jours de préparation, c'est compliqué de mettre des choses en place". Pas vraiment rassurant comme discours de capitaine. Même conférence et même joueur face aux journalistes : "on a le potentiel et le mental pour battre l'Australie". On préfèrera la deuxième version…

Australie

La pression du classement IRB. Au classement IRB, la France occupe actuellement 5e rang mondial. Mais les Bleus sont talonnés de très près par les Gallois, auteurs d'un fantastique Grand Chelem lors du dernier Tournoi des six nations. Pour espérer être tête de série à la prochaine Coupe du monde (et donc éviter en poules les grosses équipes comme la Nouvelle-Zélande, l'Australie ou l'Afrique du Sud), les hommes de Philippe Saint-André seraient bien inspirés de remporter leurs trois confrontations à venir. Et ça commence samedi…

Fofana

Fofana, le pari de Saint-André. Avec quatre essais lors du dernier Tournoi des six nations, Wesley Fofana a été la révélation du dernier Tournoi des six nations. Cette année, le Clermontois n'est plus un inconnu. Mais il n'évoluera pas son poste habituel. Pour essayer de casser le premier rideau australien, Philippe Saint-André a choisi de le titulariser à l'aile. "Je me sens franchement mieux au centre, car j'ai plus d'espace pour m'exprimer alors que l'aile restreint mes possibilités de jeu", a reconnu très honnêtement l'intéressé, cette semaine en conférence de presse. Mais avec ses capacités d'explosivité, le jeune international pourrait très bien relever ce défi.

La composition du XV de France : Dulin, Fofana, Mermoz, Fritz, Clerc, (o)Michalak, (m) Machenaud, Ouedraogo, Picamoles, Nyanga, Maestri, Papé (cap), Mas, Szarzewski, Forestier