Les Bleus impuissants à Cardiff

  • A
  • A
Les Bleus impuissants à Cardiff
@ REUTERS
Partagez sur :

FIN DE SÉRIE - Le XV de France s'est incliné (27-6) face au Pays de Galles, vendredi soir à Cardiff.

L'info. Après avoir battu l'Angleterre et l'Italie, les Bleus nourrissaient des rêves de Grand Chelem. Mais ces Français avaient peut-être un peu trop surestimé leurs forces. Vendredi soir au face au Pays de Galles, double tenant du titre, le XV de France a été bousculé et malmené pendant 80 minutes, s’inclinant très logiquement (27-6). Cette défaite n'hypothèque cependant pas totalement les chances de remporter le Tournoi mais il faudra sérieusement se remobiliser pour le prochain match, dans 15 jours en Écosse.

George-North

© REUTERS

La boulette française. Sur une touche bien conservée par les Gallois, le jeu change de côté. Les diables rouges malmènent la défense bleue et Leigh Halfpenny en profite pour taper un petit coup de pied à suivre très intelligent. A la course, l'arrière tricolore Brice Dulin est le plus rapide. Mais il relâche immédiatement le cuir, percuté malencontreusement par Jean-Marc Doussain. George North récupère et n'a plus qu'à aplatir. On joue la 5e minute de jeu, la France est déjà menée 8-0...

 

Celui qui aurait pu rester chez lui : Doussain. Très à l'aise lors des deux premiers matches du Tournoi, Jean-Marc Doussain est totalement passé au travers, vendredi soir au Millennium Stadium de Cardiff. Très peu inspiré dans le jeu, le demi de mêlée toulousain a également manqué une pénalité plutôt abordable à la 24e minute. Sans oublier sa grosse boulette sur l'essai gallois en début de match. A la mi-temps, Philippe Saint-André a préféré le sortir et donner sa chance à Maxime Machenaud.

Pays-de-Galles

© REUTERS

L'agressivité était galloise. Dans un jeu de conquête, il y a rarement de hasard sur l'issue du match. L'équipe qui est la plus agressive est la plupart du temps celle qui lève les bras à la 80e minute. Malgré un bref réveil en deuxième mi-temps, les Bleus ont été sacrément bougés, vendredi soir. Et sur une énième percée de Jamie Roberts, Sam Warburton a parfaitement allongé son bras pour enfoncer un peu plus les Français.

sur le même sujet, sujet,

REVANCHE - Les Bleus dominent l'Italie

CRUNCH - Les Bleus au bout du suspense