Les Bleus au bout du suspense

  • A
  • A
Les Bleus au bout du suspense
@ REUTERS
Partagez sur :

EXPLOIT - Le XV de France s'est imposé (26-24) face à l'Angleterre pour son premier match dans le Tournoi des Six nations.

L'info. Après une excellente entame de match et un gros passage à vide en deuxième période, le XV de France s'est finalement imposé (26-24) face à l'Angleterre, samedi en ouverture du Tournoi des VI nations. Avec cette très belle victoire dans le "crunch", les Bleus débutent parfaitement le tournoi.  

Une entame parfaite. Pour son premier match en équipe de France, le jeune demi d'ouverture Jules Plisson n'a pas mis longtemps à trouver l'inspiration. Vingt secondes de jeu à peine et la pépite du Stade Français trouve une ouverture dans la défense anglaise d'un très beau coup de pied. Yoann Huget profite du bon rebond pour aller marquer le premier essai de la rencontre après 30 secondes. Un départ canon !

Huget en feu.L'ailier du Stade Toulousain Yoann Huget a réalisé une première mi-temps parfaite. Très agressif en défense, il a surtout été très réaliste devant. Sur une nouvelle attaque tricolore et une belle percée de Brice Dulin, Huget jaillit pour récupérer le ballon et inscrire un deuxième essai. Le joueur toulousain a dû marquer des points précieux pour la suite du Tournoi.

Huget-2

© REUTERS

La vague blanche. Mais après 30 minutes sans aucun déchet, les Bleus ont commencé à reculer et perdre les duels. En face, les Anglais ont parfaitement profité de ce passage à vide pour infliger un 18-0 pour le XV de France.

Billy-Vunipola

© REUTERS

Celui qui a bien mérité sa douche : Vunipola. Si le XV de la Rose a réussi à renverser la vapeur pendant un moment, il le doit en grande partie au superbe match de Billy Vunipola (en photo). Extrêmement puissant, le troisième ligne des Saracens a fait très mal aux Français. Les joueurs de Philippe Saint-André n'ont jamais vraiment réussi à l'arrêter.

Gael-Fickou

© REUTERS

Un finish incroyable. On croyait les Bleus incapables de sortir la tête de l'eau. Mais dans un sursaut d'orgueil dans les dix dernières minutes, les Bleus ont réussi, à leur tour, à reprendre le dessus. Sur une très belle percée de Yannick Nyanga, les Bleus ont réussi un enchaînement merveilleux. Entré en jeu deux minutes plus tôt, Gaël Fickou (en photo) a parfaitement conclu cette action et cette rencontre.

sur le même sujet, sujet,

EXPLICATION - France-Angleterre, pourquoi le "crunch" ?

BAROMÈTRE - Où en est le XV de France ?