Lemonchois, naufragé de l'Atlantique

  • A
  • A
Lemonchois, naufragé de l'Atlantique
@ MAXPPP
Partagez sur :

MÉS(AVENTURE) - Le navigateur français, qui a chaviré dans l'Atlantique, va être secouru.

Voilà plus d'une semaine maintenant que Lionel Lemonchois est à la dérive dans l'océan Atlantique. Parti le 17 janvier pour tenter de battre le record de vitesse entre Lorient et l'île Maurice, le navigateur français a chaviré le 27 janvier dernier. Depuis, le skipper est à la dérive sur son maxi-trimaran Prince de Bretagne, flottant à quelque 800 milles des côtes brésiliennes. "Une semaine à la dérive sur un bateau retourné, c'est long", a reconnu Lionel Lemonchois, joint en exclusivité par Europe 1.

"Une semaine à la dérive, c'est long", explique Lemonchois :

 

Bateau de Lemonchois (930x620)
Mais comment le skipper, dont le maxi-trimaran est cul par-dessus tête, parvient-il à gérer cette situation ? "Il a fixé tout ce qui pouvait être susceptible de bouger lors du retournement du trimaran puis s'est petit à petit organisé un nouvel espace de vie à l'envers", a expliqué l'un des membres de l'équipe de Lemonchois, Arnaud Aubry. Le retournement "n'est pas une intervention banale mais nous l'avons préparée au mieux avec le cabinet d'architectes VPLP en la simulant".

Un remorqueur brésilien sur zone mercredi ou jeudi

Il ne reste que quelques heures à tenir dans cette situation inconfortable. En effet, un remorqueur brésilien affrété par l'équipe du skipper devrait redresser le multicoque puis le remorquer, "entre mercredi et jeudi". Quatre membres de l'équipe - Fred Le Peutrec, Patrice Richardot, Gurloës Merrien et Quentin Monégier - ont réussi à rassembler tout le matériel nécessaire au retournement et au remorquage du bateau de Lemonchois.

"Je l'ai au minimum deux fois par jour au téléphone", a expliqué Aubry, qui coordonne l'opération de sauvetage depuis Lorient. "Il va bien, même s'il n'a pas d'autre choix que de prendre son mal en patience puisqu'il a maintenant terminé de sécuriser la plateforme." Le record que tentait de battre Lemonchois, la traversée de l'Atlantique en solitaire, est la propriété depuis 2013 de Francis Joyon, en 5 jours 2 heures, 56 minutes et 10 secondes sur le trimaran Idec.

sur le même sujet, sujet,

L'INFO - Lionel Lemonchois en détresse dans l'Atlantique Sud