Le retour de LeBron James : le best of Twitter

  • A
  • A
Le retour de LeBron James : le best of Twitter
@ REUTERS
Partagez sur :

NBA - LeBron James a annoncé son retour à Cleveland. Voici l'histoire résumée en cinq tweets.

Le quadruple meilleur joueur de la Ligue et double champion NBA, LeBron James, a annoncé vendredi qu'il revenait aux Cavaliers, dont il a porté l'uniforme entre 2003 et 2010. Ce choix a entraîné un flot de réactions, notamment sur le réseau social Twitter. Europe 1 vous a choisi les cinq meilleurs tweets des dernières 24 heures, ceux qui traduisent le mieux la portée du transfert de l'année en NBA.



Le plus "chou" :"Papa, est-ce que veut dire que je vais à nouveau pouvoir porter mon maillot de LeBron ?" - Oui, fils. Oui !" Quand LeBron James a quitté Cleveland en 2010, il ne fut pas le plus tendre envers "L'Elu". Quatre ans plus tard, c'est par la voie des sentiments et dans la voix de son fils que le propriétaire des Cleveland Cavaliers, Dan Gilbert, a salué le retour au pays de l'enfant prodigue, qui a grandi à Akron, à une soixantaine de kilomètres de Cleveland.



Le plus synthétique :"LeBron James : quelle carrière. Quelle histoire. Quel joueur. #Cavs" Vous n'avez pas tout suivi des aventures de LeBron James ces dernières années. Ce petit montage photos, qui établit un parallèle avec la célèbre trilogie cinématographique du "Seigneur des anneaux" et la carrière de "LBJ", vous les résume : "Episode 1 : La communauté de l'anneau. "LBJ" rejoint Chris Bosh et Dwyane Wade au Miami Heat pour conquérir la bague de champion qui le fuit avec Cleveland. Episode 2 : Les deux Tours. Avec ses deux illustres coéquipiers, "l'Elu" décroche deux titres de champion, en 2012 et 2013. Il perd également deux finales, en 2011 (Dallas Mavericks) et 2014 (San Antonio Spurs). Episode 3 : Le Retour du Roi. Après quatre ans en Floride, celui que l'on surnomme "King James" revient dans la franchise de l'Ohio, qu'il ambitionne de ramener en finales NBA, comme en 2007 (défaite face aux Spurs).





Le plus prospectif : "LeBron James, Kyrie Irving et Andrew Wiggins ont le potentiel pour devenir un grand "Big Three"." L'émotion du retour de "King" James dans la franchise qui l'a vu grandir ne doit pas faire oublier l'essentiel. Ce transfert, c'est également un coup de tonnerre sportif. "LBJ" quitte le champion de la conférence Est pour rejoindre une équipe qui n'a terminé que 10e à l'Est la saison dernière. Mais les Cleveland Cavs, forts de deux premiers choix de la draft - Kyrie Irving en 2011 et Andrew Wiggins cette année -, ont une équipe en devenir, capable de jouer rapidement les premiers rôles.



Le plus ironique : "Attendez une seconde. Comment pouvons-nous être sûrs que LeBron James est une source crédible ?" Quatre ans après son intervention télévisée très critiquée sur ESPN pour annoncer son départ au Miami Heat, LeBron James avait cette fois choisi la voie de l'écrit pour faire part de sa "décision". Mais la polémique est encore au rendez-vous. Aux Etats-Unis, plusieurs observateurs s'indignent ainsi du rôle joué par la magazine Sports illustrated qui a publié les propos du "King" sans les remettre dans leur contexte et sans les expliciter. Un "super communiqué de presse" de 952 mots qui fait grincer des dents dans la sphère journalistique, comme l'explique le New York Times.



Le plus simple : "Bonne chance "King James"." Justin Bieber l'a bien résumé. Oui, "bonne chance". Car revenir chez soi après avoir été considéré comme un traître n'est jamais chose facile. Faire équipe avec un coach qui découvre la NBA, David Blatt, immense technicien ayant fait carrière en Europe, est un sacré défi aussi. "LeBron" va devoir également faire oublier le cirque médiatique de 2010, et la vindicte populaire qui avait suivi son départ de l'Ohio. Son premier retour à la Quicken Loans Arena avait d'ailleurs été bouillant. Avec les victoires, les braises du passé devraient peu à peu disparaître. Et s'ils parvenaient à amener les Cavaliers jusqu'à leur premier titre de champion, "LBJ" entrerait encore un peu dans la légende de la NBA.

>>> A lire aussi : LeBron James revient à Cleveland