Le Qatar lorgne le Paris Handball

  • A
  • A
Le Qatar lorgne le Paris Handball
@ MAXPPP
Partagez sur :

HAND - Le président du PSG songerait à investir dans le club de hand de la capitale.

Après être devenu propriétaire du PSG, version football, Qatar Sports Investment (QSI) aurait des vues sur le club de handball de la capitale, annonce les quotidiens L'Equipe et Le Parisien. Dernier de première division, le Paris Handball est actuellement confronté à des soucis financiers et pourrait trouver en QSI un repreneur quasi idéal.

Né sous le nom d'Asnières-Sports en 1941, le club a ensuite pris le nom de Paris-Asnières en 1989 avant d'intégrer le PSG de 1992 à 2001. La vision des Qataris et de Nasser Al-Khelaïfi est-elle de faire du PSG un grand club omnisports sur le mode du Barça ou du Real Madrid ? Pour le moment, aucune information n'a filtré et l'actuel président du Paris Handball, interrogé par Le Parisien, a refusé de réagir.

Le Mondial au Qatar en 2015

Depuis qu'il a obtenu l'organisation du championnat du monde masculin en 2015, le Qatar entend "préparer" au mieux la compétition. Investir dans un club de hand français serait également un moyen de relancer l'intérêt du championnat de France, alors que Montpellier, invaincu depuis le début de la saison, écrase ses rivaux. Sachant qu'avec un budget inférieur à 10 millions d'euros (à peine 10% de la somme investie en transferts dans le foot cette année !), le Paris Handball qatarien pourrait jouer un rôle sur la scène internationale.

De plus, la commercialisation des droits de retransmission de la D1, actuellement détenus par Canal+, seront renégociés en 2014 et BeIn Sport, la déclinaison française d'Al-Jazira Sports, sera sans doute candidat. Développement du club et de la marque PSG, préparation et popularisation d'un grand événement sur le sol qatarien, relance de l'attrait d'une compétition qui sera bientôt sur le marché : on comprend mieux l'intérêt que QSI et Al-Khelaïfi portent à l'actuelle lanterne rouge du championnat. Mais, selon L'Equipe, ce projet ne verra le jour qu'à une condition : que le Paris Handball reste en D1.