Le petit guide de la Ryder Cup

  • A
  • A
Le petit guide de la Ryder Cup
@ REUTERS
Partagez sur :

GOLF - Le duel Europe-Etats-Unis se déroule de vendredi à dimanche à Chicago, dans l'Illinois.

L'Europe remet son titre en jeu de vendredi à dimanche lors de la 39e édition de la Ryder Cup. Voici ce qu'il faut savoir sur cette épreuve mythique, en cinq chiffres et autant d'infos.

Trophée de la Ryder (930x620)

© REUTERS

Une épreuve. La Ryder Cup, la "Coupe Davis" du golf, est la plus prestigieuse des compétitions disputées par équipes. Elle oppose les Etats-Unis à l'Europe et a lieu tous les deux ans depuis 1927, sauf entre 1939 et 1945 (Seconde Guerre Mondiale) et en 2001, où elle fut repoussée d'un an en raison des attentats du 11-Septembre. Depuis, elle a lieu les années paires, avec une organisation confiée alternativement aux Etats-Unis et à l'Europe. La 39e édition, qui a lieu de vendredi à dimanche, se tient de l'autre côté de l'Atlantique, sur le parcours de Medinah, près de Chicago, dans l'Illinois. Pourquoi Ryder ? Il s'agit du créateur de l'épreuve, Samuel Ryder, un grainetier anglais qui s'est intéressé au golf sous l'influence de son professeur, Abe Mitchell. La mémoire de ce dernier, mort lors de la première édition de la Ryder Cup en 1927, est honorée sur le trophée. Le golfeur présent sur le couvercle emprunte à sa silhouette.

Equipe de l'Europe à la Ryder Cup (930x620)

© REUTERS

Davis Love III (930x620)

© REUTERS

Deux équipes. Jusqu'en 1979, la Ryder Cup a opposé les Etats-Unis à la Grande-Bretagne (renforcée par des joueurs irlandais à partir de 1973). Depuis cette date, elle met aux prises Etats-Unis et Europe (sept succès pour les USA depuis, huit pour l'Europe, dont quatre sur les cinq dernières éditions. Le bilan est de 25-11 pour les USA depuis 1927). Douze joueurs composent les deux équipes, selon un mode de sélection légèrement différent entre les deux continents. Pour faire simple, l'Europe retient ses dix meilleurs joueurs sur les douze mois écoulés et les deux derniers sont choisis par le capitaine (José Maria Olazabal cette année). Pour les Etats-Unis, ce ne sont que les huit meilleurs qui sont automatiquement retenus, avec quatre joueurs à la discrétion du capitaine (Davis Love III, photo). Les joueurs britanniques restent majoritaires dans l'équipe européenne, avec quatre Anglais et deux Nord-Irlandais. La France n'est pas représentée, à la différence des éditions 1999, avec Jean Van de Velde (défaite), et 2004, avec Thomas Levet (victoire).

Trois jours. A la différence des tournois majeurs, qui s'étendent sur quatre jours, la Ryder Cup, elle, est concentrée sur trois jours, du vendredi au dimanche. Elle se dispute selon le principe du "match play", c'est-à-dire que le vainqueur de chaque match est déterminé en fonction du nombre de trous gagnés et non du nombre de coups joués sur l'ensemble des trous du parcours. En résumé, et comme au foot, il vaut mieux perdre une fois par trois coups d'écart que perdre trois fois par un coup d'écart. Sur les trois jours de compétition, les douze joueurs vont s'affronter dans trois épreuves différentes : le simple (un contre un le dimanche), le "foursome" (les vendredi et samedi matin) et le "fourball" (les vendredi et samedi après-midi).

Rory McIllroy (930x620)

© REUTERS

Quatre balles. La compétition s'ouvre avec le "foursome", qui oppose deux duos, l'un européen, l'autre américain, avec deux balles sur le parcours, chacun membre du duo jouant alternativement la même balle. Le "fourball", qui se dispute les vendredi et après-midi, obéit à un principe différent. Comme son nom l'indique, quatre balles sont jouées sur le parcours lors de cette épreuve et le joueur (ici Rory McIllroy, photo) qui termine un trou avec le plus petit nombre de coups offre le point à son équipe. La composition des duos est à la discrétion du capitaine de l'équipe. Ainsi, et à la différence des simples du dimanche, tous les joueurs ne jouent pas systématiquement ces rencontres en duo (ils sont huit par session et par équipe, quatre fois deux).

Sacr de Garcia avec Ballesteros 5930X1240°

© REUTERS

Cinq trophées. Severiano Ballesteros a remporté la Ryder Cup à cinq reprises. La mémoire du joueur espagnol, mort en 2011, sera honorée tout au long du week-end. Sa photo le représentant le poing serré après sa victoire lors du British Open en 1984 ornera le sac des joueurs européens. "Nous pensons que c'est l'une des manières pour que "Seve" soit avec nous à chacun de nos pas", a commenté son compatriote, José Maria Olazabal, capitaine de l'Europe. "C'est la première épreuve (de Ryder Cup) depuis son triste décès. Un hommage mérité à un champion authentique et un grand ami." Dimanche, pour les épreuves de simple, les douze Européens pourraient également porter la tenue préférée de Ballesteros, à savoir des chaussures, un pantalon et une chemise blanche. Voilà qui ajouterait un chapitre à la légende de la compétition.