Lavillenie privé de Légion d'honneur

  • A
  • A
Lavillenie privé de Légion d'honneur
@ MAXPPP
Partagez sur :

MULTISPORTS - Le perchiste a été privé de décoration en raison d'une condamnation.

Le nageur Yannick Agnel, sacré sur 400 m aux derniers Jeux olympiques de Londres, ou encore le judoka Teddy Riner, médaillé d'or chez les lourds, font parmi de la promotion annoncée mardi de 19 athlètes médaillés à Londres promus au grade de chevaliers de la Légion d'honneur, premier grade de la hiérarchie. Dans cette promotion de 87 athlètes décorés (la plupart à l'ordre national du Mérite), ne figurent pas Nikola Karabatic, mis en examen dans l'affaire des paris suspects autour de la rencontre Cesson-Montpellier, et, c'est plus surprenant, le perchiste Renaud Lavillenie, lui aussi doré à Londres.

Lavillenie : "ça aurait été du bonus"

Renaud Lavillenie, médaillé d'or (930x1240)

© REUTERS

Interrogée sur cet "oubli", l'attachée de presse de la Grande chancellerie de la Légion d'honneur s'est bornée à déclarer que l'athlète "ne remplit pas toutes les conditions requises" précisées au point 1.2 du communiqué de presse de la Chancellerie. Un paragraphe où il est souligné que "nul ne peut être décoré s'il a une condamnation à son casier judiciaire où s'il se trouve cité dans une procédure en cours".

Or, le casier judiciaire de Lavillenie n'est pas vierge. "En 2007 j'ai eu un accident de moto sur Bordeaux (dans lequel un enfant avait été blessé, précise L'Equipe.fr), où j'étais responsable, c'est la seule chose qui pourrait être à l'origine de cette non nomination", a précisé le perchiste, reconnaissant avoir "eu une condamnation avec sursis sur le volet numéro 1 de son casier judiciaire". "La légion d'honneur, ça aurait été du bonus, mais je pars du principe que si l'Etat français a décidé que je ne la méritais pas, c'est comme ça", a ajouté l'Auvergnat âgé de 25 ans. "La plus belle des médailles, c'est celle des Jeux, et celle-là, personne ne me l'enlèvera. La Légion d'honneur c'est un très bel hommage, c'est du prestige, mais je ne cours pas après le prestige."

Assia El Hannouni, double médaillée d'or aux Jeux paralympiques, et Tony Estanguet, en or pour la troisième fois de sa carrière en canoë, figurent en haut de cette liste du 1er janvier et ont été promus au grade supérieur à celui de chevalier, à savoir officier de la Légion d'honneur.