Lavillenie : "j'ai mis la barre très haut"

  • A
  • A
Lavillenie : "j'ai mis la barre très haut"
@ AFP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le recordman du monde au saut à la perche est heureux de son année écoulée, mais se projette déjà sur les échéances à venir.

Un record du monde, un titre d'athlète de l'année : 2014 a été majestueuse pour Renaud Lavillenie, le nouveau roi du saut à la perche. Le Français, invité d'Europe 1 lundi matin, s'est dit ravi de son année écoulée et de toutes ses distinctions individuelles, mais se projette déjà sur les échéances à venir. "Ca vient récompenser une belle année. J'ai appris plein de choses sur ma discipline. J'ai mis la barre très haut en 2014. Ma priorité c'est le terrain, de sauter le plus haut possible. J'ai hâte de retourner chez moi et de m'entraîner."

>> LIRE AUSSI : Les 20 émotions de sport en images

Objectif championnats du Monde et d'Europe. La performance de l'année 2014 pour Renaud Lavillenie, c'est bien évidemment le record du monde du saut à la perche, auparavant détenu par le légendaire Sergueï Bubka, qu'il a pulvérisé en février dernier à Donetsk, en Ukraine (6 mètres 16). Mais le Français ne compte pas s'arrêter là : "Le record du monde prend toute la lumière. Mais si je saute cinq fois à plus de 6 mètres, et que je suis champion d'Europe et du Monde, l'année 2015 pourrait être presque mieux que 2014. Il y a plein de paramètres qui rentrent en compte, mais évidemment, on peut toujours faire mieux."

Renaud Lavillenie au micro d'Europe 1 :



Lavillenie : "j'ai mis la barre très haute"par Europe1fr

"J'espère franchir les 6 mètres 20". Renaud Lavillenie voit même plus loin et estime qu'il peut encore sauter plus haut. "Je n'ai pas de limites, je confirme. J'espère un jour pouvoir franchir les 6 mètres 20. Ou bien peut être que j'ai atteint mes limites, mais ça on ne le saura que quand ma carrière sera terminée", sourit l'athlète. Quant à son record du monde, le Français avoue : "Les records sont faits pour être battus. Après c'est certain que je n'ai pas envie qu'il soit battu dans les deux ou trois prochaines années." Ses adversaires sont prévenus, Renaud Lavillenie ne compte pas céder un centimètre.