Lavillenie champion de France à 6,01 m

  • A
  • A
Lavillenie champion de France à 6,01 m
@ Lukas SCHULZE/DPA/AFP
Partagez sur :

AU-DESSUS DU LOT - Le recordman du monde s'est imposé chez lui, à Aubière, avec un saut à 6,01 m.

Le recordman du monde de la perche, Renaud Lavillenie, a remporté son cinquième titre national indoor, dimanche, chez lui, au stadium Jean-Pellez d'Aubière, en Auvergne, avec un nouveau saut au-delà des six mètres. Le perchiste tricolore s'est imposé avec une marque à 6,01 m réussi à sa deuxième tentative, son quatrième saut au-delà des six mètres cette saison. Lavillenie a ensuite essayé d'améliorer son record du monde de deux centimètres mais il a échoué à cette hauteur de 6,18 m. "Le premier objectif était d'être champion de France bien évidemment et puis de concrétiser un petit peu ce que j'avais fait durant la saison", a insisté Lavillenie au micro d'Europe 1. "Voilà, 6,01 m, champion de France, de belles tentatives contre le record du monde, contre le record du Puy-de-Dôme... Non, c'est un très bel après-midi."

Un concours en trois temps (presque quatre). Pour ce championnat disputé à domicile, Lavillenie avait mis les petits plats dans les grands en graduant ses sauts. Il s'est d'abord assuré la victoire dans le concours avec une hauteur de 5,72 m réussi à son deuxième essai. Il a ensuite effacé une hauteur de 5,94 m, améliorant son record personnel à Aubière (5,93 m). Il a enfin réussi cet essai à 6,01 m, un centimètre de mieux que la hauteur réussie par Sergeï Bubka, qui avait franchi 6 mètres dans la capitale de l'Auvergne. Puis ce fut ces trois tentatives, manquées, contre le record du monde. "Je ne tente pas 6,18 m pour faire joli", a insisté Lavillenie. "Sur le deuxième essai, j'ai pris une perche plus grosse. Et le bassin est monté au-dessus de la barre. C'est la 3e fois que je le tente cette saison. Je m'en rapproche."

Prochain grand rendez-vous : les championnats d'Europe. Mais plutôt que ces trois échecs, le perchiste tricolore préférait se souvenir de l'émotion d'avoir sauté plus de six mètres à domicile. "C'est la première fois que je vois le stadium comme ça en ébullition et ça m'a mis les frissons en bout de piste", a souri le Clermontois. "J'ai profité de ça pour essayer de me surpasser. C'est top, je ne saute là qu'une fois dans l'année et quand ça se passe comme ça, on peut se contenter d'une seule fois parce que c'est la meilleure qui soit. Il y a quatre jours, j'étais là, il n'y avait personne et demain, je serai là, il n'y aura personne."

"Demain", Lavillenie se préparera pour son prochain grand rendez-vous, les championnats d'Europe en salle, du 6 au 8 mars, à Prague, en République tchèque. "L'objectif est d'être capable franchir de six mètres un maximum de fois parce qu'actuellement, je suis le seul à pouvoir les franchir et si je peux enfoncer le clou par rapport à mes adversaires, tant mieux", a souligné "Air Lavillenie". "Après, je sais que c'est au moment des championnats qu'il faut sauter haut. Je pense que suis capable de refaire ce que je suis en train de faire dans la suite de la saison. Il n'y a pas de raison que ça m'échappe. Quatre fois six mètres dans la saison, je n'ai pas grand-chose à ajouter par rapport à ça." Nous non plus.