Laure Manaudou a "grandi"

  • A
  • A
Laure Manaudou a "grandi"
@ MAXPPP
Partagez sur :

NATATION - La nageuse française fait son grand retour aux championnats de France.

Cette fois, ça y est. Laure Manaudou fait son grand retour à la compétition et entamera lundi à Dunkerque son grand défi. La nageuse tricolore tentera de se qualifier pour les Jeux olympiques de Londres après avoir mis sa carrière entre parenthèses durant deux ans. Samedi matin, elle a affirmé avoir "grandi" et mûri".

Dans deux jours, elle débutera sur 100m dos à la piscine Paul-Asseman qui accueille les championnats de France qualificatifs pour les JO. "J'attends ce moment avec impatience depuis longtemps", a expliqué Laure Manaudou, samedi matin en conférence de presse. "J'ai vraiment hâte que ça commence". Elle devrait s'aligner sur 100m dos, 200 dos et "peut-être" sur le 50m.

"Avant, je subissais ma vie"  

La Française, licenciée au Cercle des nageurs de Marseille, mais qui vit et s'entraîne aux Etats-Unis, à Auburn avec son compagnon Frédérick Bousquet a notamment raconté comment sa maternité avait changé sa vie. "Le fait d'être maman m'a assagie, m'a fait réfléchir. Il n'y a pas que la natation dans la vie. Je suis plus sereine, notamment dans mes relations avec les médias. Avant, je subissais ma vie, maintenant, je la vis, et c'est beaucoup plus agréable".   

Manaudou
La sérénité retrouvée, Laure Manaudou a donc décidé de reprendre le chemin des bassins et de tenter de décrocher un billet pour Londres. "Revenir a été plus dur que je le pensais. Au début, il y a eu des mois difficiles mais je n'avais pas envie d'être devant ma télé pendant les Jeux et de me dire que j'aurais pu me qualifier", a-t-elle expliqué. "Au début, j'ai beaucoup pleuré et je me suis posée beaucoup de questions, mais quand j'ai vu que ça revenait, j'ai continué".    

Laure Manaudou vise désormais un retour au premier plan à Londres mais elle sait qu'elle sera confrontée à Dunkerque à une adversité plus forte que du temps où elle régnait sans partage sur les bassins.