La Serenade continue

  • A
  • A
La Serenade continue
Serena Williams a livré une nouvelle démonstration, dimanche, sur le court Philippe-Chatrier.@ REUTERS
Partagez sur :

ROLAND-GARROS - Serena Williams n'a connu aucun mal pour se qualifier pour les quarts.

On connaissait la sérénade, concert nocturne donné sous une fenêtre. Cette année, à Roland-Garros, on découvre la Serenade, un autre type de composition, très courte, faite de coups droits surpuissants et de revers bien placés. Après avoir survolé ses trois premiers tours, la cadette des soeurs Williams a remis ça, dimanche, en huitièmes de finale, face à l'Italienne Roberta Vinci, qui, du haut de ses 30 ans et de son statut de tête de série °15, n'est pourtant pas la première venue. La n°1 mondiale s'est imposée en deux sets et 1h10' de jeu (6-1, 6-3). Décryptage de sa domination actuelle en quelques chiffres.

9. Ne perdre que neuf jeux en un match, ce n'est déjà pas si mal. N'en perdre que neuf en quatre matches, cela tient presque de l'exploit. C'est pourtant ce qu'a réalisé Serena Williams depuis le début de Roland-Garros : elle avait cédé un jeu au premier tour, trois au deuxième, deux au troisième. Et là, en huitièmes, elle n'en a laissé échapper que quatre. Bien sûr, son jeu convient parfaitement à la terre battue mais son mental est également au plus haut depuis plusieurs mois. Cette Serena-là s'agace de la perte du moindre point. A 31 ans et après 15 victoires en Grand Chelem (le 6e meilleur total de l'histoire), l'Américaine a encore faim de victoires, comme le prouvent ses "Come on !" hurlés et ce poing fermé après chaque point accroché.

02.06 serena william roland garros tennis REUTERS 930620

© REUTERS

28. Cette victoire en huitièmes de finale est la 28e de suite pour Serena. Avant l'entame de Roland-Garros, elle restait sur quatre titres de rang : à Miami, Charleston, Madrid et Rome. 28 victoires, c'est également la troisième plus longue série de victoires de l'histoire, derrière celle de la Belge Justine Henin à cheval sur les saisons 2007 et 2008 et celle de… sa soeur Venus, qui détient le record en la matière avec 35 succès d'affilée en 2000. Grâce à cette qualification pour les quarts de finale, la 36e de sa carrière en Grand Chelem, Serena s'est également assurée de conserver son statut de n°1 mondiale jusqu'à Wimbledon.

32. Si elle a commis quelques fautes directes assez inhabituelles, notamment dans le deuxième set pour un total relativement élevé de 21, Serena a également aligné quelques coups gagnants de grande classe, notamment en revers (32 coups gagnants au total contre 13 à son adversaire). Désormais entraînée par le Français Patrick Mouratoglou, Serena a également démontré sa maîtrise de la langue de Molière au micro de Cédric Pioline. "Merci à tout le public pour aujourd'hui", a-t-elle insisté. "Je suis contente parce que l'année dernière, je n'étais pas là et j'espère que ça va continuer." L'an dernier, Serena n'avait en effet pas eu le loisir de s'exprimer au micro car elle avait été éliminée dès le premier tour par la Française Virginie Razzano.

43. En l'emportant dimanche, Serena a amélioré son total de victoires à Roland-Garros pour le faire passer à 43. Aucune autre joueuse actuelle ne possède un tel total de succès sur la terre battue parisienne (sa soeur en possède 41). Signe de sa régularité porte d'Auteuil, elle s'est qualifiée pour les quarts de finale pour la huitième fois de sa carrière, en 12 participations. Vainqueur en 2002, elle est aujourd'hui la favorite pour remporter l'édition 2013, onze ans après.