L'antisèche du Top 14

  • A
  • A
L'antisèche du Top 14
@ MAXPPP
Partagez sur :

RUGBY - La saison 2012-2013 démarre vendredi soir avec Toulouse-Castres. Présentation.

Après l'Euro de foot, les Jeux olympiques de Londres, place au rugby. Ce week-end, le Top 14 reprend ses droits sous une chaleur caniculaire. Une seule question taraude les fans de l'ovalie : qui soulèvera le bouclier de Brennus, en juin prochain ? Si Toulouse, double tenant du titre, apparaît bien évidemment comme le grand favori à sa propre succession, Toulon, Clermont, le Racing, le Stade Français et Perpignan affichent également leurs ambitions. Europe1.fr en short vous offre une petite antisèche de cette nouvelle saison.

Stade-Toulousain-2

Toulouse, en route pour le 20e. Chaque année, les Rouge et noir sont parmi les grands favoris. Vainqueur des deux dernières éditions, il serait difficile de ne pas compter sur eux cette année. Excepté l'arrivée de Yoann Huget, le Stade Toulousain a été plutôt tranquille sur le marché des transferts cet été. Mais la machine est déjà prête. Trois matches de préparation, trois victoires (contre Perpignan, Brive et le Racing) et un collectif déjà bien huilé. Avec la "bûche" William Servat comme entraîneur des avants, les Toulousains visent leur 20e titre.  

Toulon et Clermont ont faim. La domination toulousaine suscite forcément des convoitises. Avec son armada (les arrivées de Michalak, Sheridan, Jenkins, Armitage), Toulon promet l'enfer aux Haut-garonnais. Finalistes du Top 14 et du Challenge européen, les hommes de Mourad Boudjellal veulent cette fois la première place. Mais attention également aux grosses envies de Clermont. Avec le retour de Nalaga, les Auvergnats espèrent bien jouer les trouble-fêtes.

Les petits nouveaux. Le Top 14 est bien le "meilleur championnat du monde". Difficile de dire le contraire quand on regarde la liste des stars qui débuteront la saison. Entre le retour de l'enfant prodige du rugby français, Frédéric Michalak (après un exil de 18 mois en Afrique du Sud), qui jouera pour Toulon, celui de Napolioni Nalaga à Clermont, double meilleur marqueur du Top 14 (2008 et 2009), le Tongien très percutant Alisona Taumalolo à Perpignan et le transfert de Yoann Huget de Bayonne à Toulouse, c'est promis, on ne va pas s'ennuyer.

Top-14

La guerre parisienne. Staffs remaniés, effectifs retouchés, stades en construction,… Ne vous y trompez pas, la rivalité parisienne sera encore une fois au rendez-vous cette saison. Depuis trois ans, le Racing a volé la vedette à son concurrent stadiste. Trois qualifications consécutives pour les play-offs contre zéro pour le Stade Français dans le même intervalle. Si vous doutez encore de cette opposition, le transfert de Dimitri Szarzewski du Racing chez l'ennemi juré devrait finir de vous convaincre.

Les nouveaux Basques. Plus jamais ça. Ça sera l'unique mot d'ordre des clubs basques qui ont lutté jusqu'à la dernière journée pour se maintenir dans l'élite. Pour le BO, triple champion de France dans les années 2000, l'objectif sera même de titiller à nouveau les leaders. Pour les Bayonnais, le principal projet sera d'abord de s'appuyer sur un collectif pour engranger des points. Les ambitions suivront peut-être…

Le programme de la 1ère journée :

Vendredi : Toulouse-Castres (21h)
 Samedi : Biarritz-Mont-de-Marsan (18h30)
 Agen-Racing Métro
 Stade Français-Montpellier
 Bordeaux-Grenoble
 Bayonne-Clermont (19h)
 Perpignan-Toulon (20h40)