Kerpen, ville suspendue au sort de "Schumi"

  • A
  • A
Kerpen, ville suspendue au sort de "Schumi"
Le septuple champion du monde avait fait quelques tours sur le piste de karting de Kerpen en 2009.@ Reuters
Partagez sur :

REPORTAGE - Dans cette ville près de Cologne, tout le monde attend des nouvelles de l'enfant du pays, le pilote de F1, toujours entre la vie et la mort.

L'INFO. L'accident de Michael Schumacher, considéré comme l'un des géants du sport allemand, a provoqué une vague d'émotion en Allemagne, jusqu'à la chancelière Angela Merkel qui s'est dite "bouleversée". A Kerpen, la ville où il a grandi, près de Cologne, ville de 65.000 habitants sans charme particulier, vit entre l'angoisse et l'espoir des nouvelles de son plus illustre ambassadeur, le sextuple champion du monde de Formule 1, toujours entre la vie et la mort après son accident de ski dimanche.

>>> A Kerpen, tout le monde a une anecdote ou un souvenir avec le pilote, comme a pu le constater l'envoyé spécial d'Europe 1.

• Des milliers d'appels et de mails. Michael, un homonyme, président du fan club local, ne quitte plus sa casquette rouge depuis dimanche, jour de l'accident. Sur la visière, il montre fièrement l'autographe glané lors d'un Grand prix, en déballant quelques photos commandées sur Internet. Depuis dimanche, il est très occupé. "Nous avons eu plus de 1.000 coups de fil, emails et SMS. Quand j'ai ouvert ma boîte mail, j'avais 800 courriels. Tous souhaitaient un prompt rétablissement à Michael", assure ce fan du "Baron rouge". Signe qu'il est une véritable star en Allemagne, "les gens me demandaient ce qu'ils pouvaient faire. Certains me disaient qu'ils priaient pour lui, qu'ils allumaient des cierges". "Tout ça est très difficile à vivre", confie-t-il au micro d'Europe 1.

schumacher 930

© E1 - J.S. Soldaïni

Il tombe sur "Schumi" dans sa boutique. La dernière fois qu'il a vu le pilote, c'était en octobre sur la piste de karting ou le plus grand champion de Formule 1 de l'histoire a débuté, à l'âge de quatre ans. Son papa en était le gardien, sa maman tenait la buvette. Il serait d'ailleurs revenu il y a six semaines environ, à l'endroit où il a conduit son premier bolide. "Schumi", c'est la fierté locale, notamment pour Johannes qui le voit souvent dans sa boutique de vêtements. "Ici, on le connaît comme le petit garçon qui faisait du karting. Une fois, il est venu au magasin il y a cinq ans et il m'a dit : 'j'ai une interview à faire mais je n'ai pas de chemise. Vous pouvez m'aider ?'. Alors je lui en ai donné une et puis il m'a demandé de lui nouer sa cravate. J'étais fier de ça, fier qu'il soit l'un des nôtres", s'enthousiasme ce commerçant de Kerpen.

schumacher 930

© E1 - J.S. Soldaïni

schumacher 930

© Reuters

Une rue à son nom. Ces dernières années, le résident suisse est revenu plus rarement dans la ville où il a grandi, selon la maire, Marlies Sieburg. Mais à chaque fois, il s'est montré généreux avec ses anciens voisins et autres admirateurs. Son frère Ralf (lui aussi ex-pilote de F1) a, lui, gardé quelques affaires immobilières dans la région. Même si les habitants voyaient moins leur champion, le sportif reste la fierté locale. Il possède désormais une rue à son nom, avec un musée et une piste de karting où des fans ont déjà accroché quelques objets avec ces mots "reviens en bonne forme !"

>>> Le karting où "Schumi" a fait ses premiers tous de piste. Son papa lui avait construit une petite voiture. Visite guidée avec l'envoyé spécial d'Europe 1 :



Schumacher : le karting de son enfancepar Europe1fr
sur le même sujet

• STATS EXPRESS - Schumacher, l'homme des records

• ZOOM - Schumacher : que sait-on de l'accident ?

• REACTIONS -Le monde de la F1 sous le choc