Karabatic, retour (presque) triomphal

  • A
  • A
Karabatic, retour (presque) triomphal
@ MAXPPP
Partagez sur :

HAND - Le double champion olympique a fait son retour avec Montpellier, dimanche, contre Sélestat.

Une semaine après avoir retrouvé les terrains avec l'équipe de France, Nikola Karabatic a cette fois renoué avec la compétition avec son club de Montpellier, dimanche, à Strasbourg, face au club de Sélestat, dans le cadre de la 8e journée du championnat de D1. Et ce retour s'est fait sous les applaudissements, la salle du Rhénus, qui accueille habituellement le club de basket de la SIG, ayant réservé une belle ovation au double champion olympique, qui a grandi en Alsace.

Mis en examen dans l'affaire des paris portant sur le match Cesson-Montpellier du 12 mai dernier, le double champion olympique n'avait plus porté le maillot du MAHB depuis la défaite face au PSG, à Coubertin, le 30 septembre. Et, visiblement, cela lui manquait. Le demi-centre international a en effet réalisé un début de match tonitruant, avec trois buts sur les trois premiers tirs de son équipe (il en marquera six au total). Les deux autres "revenants", le Tunisien Issam Tej et le Slovène Dragan Gagic, également interpellés dans l'affaire des paris, ont également fait parler la poudre, avec neuf buts chacun.

"Je me suis senti bien, j'ai pris beaucoup de plaisir"

Ces retours auraient pu être gagnants si l'équipe alsacienne n'avait pas réussi à arracher le match nul grâce à un but dans les derniers instants de l'Ukrainien Yurij Petrenko (30-30).  "J'ai reçu un superbe accueil", a souri Nikola Karabatic une fois la déception du nul un peu dissipée et après avoir signé de nombreux autographes à ses fans. "Dommage qu'on n'ait pas gagné, car on avait le match en main. (...) Je me suis senti bien, j'ai pris beaucoup de plaisir." Son entraîneur, Patrice Canayer, estime que Karabatic "peut faire mieux" encore.

Tenu en échec pour la deuxième fois de la saison, le MAHB pointe à la cinquième place du classement de D1, à six longueurs du PSG, toujours invaincu. Mais, avec le retour de son trio, auteur de 24 des 30 buts de l'équipe dimanche, le club héraultais peut espérer des jours meilleurs. "Sportivement, c'est une bonne nouvelle", a admis Guigou. "Ils sont revenus comme des pros à l'entraînement et en match. Mais ils sont revenus comme si de rien n'était, sans s'expliquer devant le groupe". Si Nikola Karabatic, les applaudissements et les buts sont de retour, l'affaire est encore loin d'être enterrée à Montpellier...