Karabatic échappe à toute suspension

  • A
  • A
Karabatic échappe à toute suspension
@ REUTERS
Partagez sur :

HAND - Le jury d'appel de la FFHB a décidé de lever sa suspension de six matches.

L'info. Le jury d'appel de la Fédération française de handball (FFHB) a décidé de blanchir Nikola Karabatic de toute responsabilité dans l'affaire des paris suspects autour de la rencontre Cesson-Sévigné/Montpellier du 12 mai 2012 (31-28). En conséquence, sa suspension de six matches prononcée en première instance par la Ligue nationale de handball (LNH) a été levée. Le double champion olympique, en 2008 et 2012, joue actuellement à Aix-en-Provence, aux côtés de son frère, Luka. Deux autres joueurs, qui évoluent toujours à Montpellier, le Slovène Dragan Gajic et le Tunisien Issam Tej, ont eux aussi vu leur suspension de six matches levée par le jury d'appel de la FFHB.

Nikola Karabatic (930x620)

© MAXPPP

L'explication. Le jury d'appel "a considéré souverainement qu'un doute subsistait quant à la matérialité des fautes reprochées aux intéressés", qui ont tous les trois nié avoir parié sur le match du 12 mai 2012 Cesson-Sévigné/Montpellier, au cœur de l'affaire. "Ainsi, le jury d'appel a décidé de relaxer les trois joueurs", précise la FFHB dans un communiqué. Cette position va à l'encontre de celle prise par les membres de la commission de discipline de la LNH, qui avaient avancé leur "intime conviction" quant à la préméditation collective de ces paris pour justifier leur décision de sanctionner lourdement les joueurs qui n'avaient pas avoué. En revanche, la suspension de six matches prononcée contre les quatre joueurs qui ont eux avoué avoir parié (Mladen Bojinovic, Samuel Honrubia, Luka Karabatic et Primoz Prost) a été confirmée mais deux des six matches ont été assortis du sursis.

Les frères Karabatic (930x620)

© REUTERS

Sur le plan judiciaire. Après la levée de son contrôle judiciaire en octobre dernier, la décision du jury d'appel est une autre bonne nouvelle pour Karabatic, dont la ligne de défense consiste à expliquer que sa compagne, Géraldine Pillet, a parié sur le match sans l'en avertir puis qu'elle a utilisé son portable à son insu. Le jury d'appel a peut-être accordé du crédit à cette version mais a d'abord justifié sa décision de ne pas sanctionner le joueur par l'absence de "preuves formelles", preuves qui pourraient apparaître lors de l'instruction pénale, toujours en cours au tribunal de grande instance de Montpellier. Par ailleurs, un expert a été nommé pour analyser le comportement des joueurs du MAHB lors de cette rencontre que, rappelons-le, Nikola Karabatic n'a pas disputée. En tout, les sept joueurs mis en examen au moment des faits sont soupçonnés d'avoir parié, directement ou via un tiers, sur le score de la rencontre à la mi-temps pour une valeur approchant les 90.000 euros.

Sur le plan sportif. Karabatic, qui a rejoint Pays-d'Aix en février dernier, va donc pouvoir disputer les sept derniers matches de la saison avec son club, 12e du classement (sur 14), avec seulement cinq victoires en 19 rencontres. Il a également été convoqué par le sélectionneur de l'équipe de France, Claude Onesta, pour les deux matches face à la Norvège, les 3 et 6 avril, en qualifications pour l'Euro 2014.