Brignoles, entre émotion et inquiétude pour Jules Bianchi

  • A
  • A
Brignoles, entre émotion et inquiétude pour Jules Bianchi
@ MAXPPP
Partagez sur :

RACINES - La piste de kart de Brignoles dans le Var était le repaire du jeune Jules Bianchi.

Chez Jules Bianchi, la course automobile est une affaire de famille. Le jeune pilote français, gravement accidenté, dimanche, sur le circuit de Suzuka, au Japon, a fait ses premières armes dans le karting, notamment à Brignoles, dans le Var, sur une piste que son père, Philippe, a géré pendant plusieurs années, non loin du circuit Paul-Ricard.

>> LIRE AUSSI : Les Bianchi, une famille marquée par la course automobile et les drames

"Il se jetait sur un kart." "Quand Jules rentrait de l'école, il posait son cartable et se jetait sur un kart", se souvient Christian, habitué des lieux, au micro d'Europe 1. "Aujourd'hui, de voir un jeune comme ça plein d'espoir, plein de volonté... Ça me met en colère. Je suis un passionné de Formule 1 mais je pense que je ne la regarderai plus du même œil." Depuis dimanche, l'inquiétude grandit chez les habitués du circuit Jean-Vial, qui se retrouvent à l'Absolu, le restaurant que tiennent les parents de Jules Bianchi, Philippe et Christine, tout près de la piste. "Chaque fois qu'il pouvait, Jules venait ici sur la piste de karting pour courir", confie Sefo. "J'attends de ses nouvelles avec impatience. Je suis très, très choqué et triste en même temps."

>> LIRE AUSSI : Jules Bianchi souffre d'un traumatisme cérébral sévère

En duel avec Schumacher à 11 ans. Le jeune Jules Bianchi, fondu de karting, avait eu la chance de croiser le fer avec Michael Schumacher. "Un jour, mon papa est venu me chercher à l’école en disant qu’il y avait un problème familial", racontait le jeune pilote français, l'an dernier, aux lecteurs du quotidien régional Nice-Matin. "Il m’a emmené à la piste de kart de Brignoles. Michael Schumacher (alors au sommet de son art avec Ferrari, ndlr) était là. J’ai un peu halluciné quand je l’ai vu. C’était un moment super. J’ai roulé avec lui, mais il m’a battu. J’avais 11 ans..." Quelques années plus tard, Jules Bianchi s'installera comme son aîné au volant d'une Ferrari, pour des essais. Aujourd'hui, les deux pilotes, rattrapés par le destin, mènent le même combat...

>> LIRE AUSSI : Zinédine Zidane "pense très fort" à Jules Bianchi