Jean Todt : "En F1, un accident peut toujours arriver"

  • A
  • A
Jean Todt : "En F1, un accident peut toujours arriver"
@ europe 1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le patron de la fédération internationale automobile revient sur l'amélioration des conditions de sécurité en course, qui n'empêchent pourtant pas les accidents violents qui ont notamment frappé Jules Bianchi ou Fernando Alonso.

"La compétition automobile reste et restera un sport dangereux." La saison de F1 a repris, mais les fans ont toujours les yeux rivés sur les drames qui ont émaillé l’année précédente. Si l’exercice 2015-2016 a commencé sur les chapeaux de roues pour le champion du monde en titre Lewis Hamilton, vainqueur en Australie, Jean Todt, le patron de la FIA, la fédération internationale automobile, s’attèle lui à trouver les moyens de limiter les risques d’accidents sur les circuits, mais aussi sur les routes. "Tous les matins en se levant, il faut penser à quoi faire de mieux pour assurer la sécurité routière en compétition. Des progrès extraordinaires ont été faits, mais la compétition automobile reste et restera un sport dangereux", a-t-il confié au micro de Thomas Sotto.

"On sait qu’un accident grave peut toujours se passer." Fataliste ? Pas vraiment, Jean Todt sait qu’il est encore possible d’améliorer les conditions de course, et jette un regard optimiste sur quatre décennies d’innovation en la matière, tout en ayant une pensée émue pour Jules Bianchi, le pilote français accidenté il y a cinq mois : "Il y a quarante ans, il ne se passait pas une saison sans qu’il y ait trois ou quatre morts et des blessés. Aujourd’hui, on sait qu’un accident grave peut toujours se passer, on l’a vu principalement avec celui de Jules Bianchi en octobre dernier sur le circuit de Suzuka."



Jean Todt : "En F1, un accident comme celui de...par Europe1fr

"C’est à la famille de donner des nouvelles." S’il est un proche du pilote niçois, le patron du sport automobile mondial a refusé d’en dire plus sur son état de santé : "J’ai d’autres nouvelles de Jules Bianchi, mais ce serait inopportun que le président de la FIA donne des nouvelles. C’est à la famille d’en donner." Alors, quelles solutions pour le futur ? "On pense éventuellement à un cockpit fermé", avance Jean Todt qui tempère néanmoins : "mais il faut penser aux conséquences négatives potentielles. Il y a deux ans, un pilote s’est tué avec une voiture GT aux 24 heures du Mans."

Mise à jour le 18 juillet 2015 à 8h : Jules Bianchi est mort, annonce sa famille dans un communiqué. "Jules s'est battu jusqu'au bout, comme il l'a toujours fait, mais hier (vendredi 17 juillet ndlr), sa bataille a pris fin", est-il écrit dans un communiqué. "Nous ressentons une peine immense et indescriptible" a ajouté la famille. Jules Bianchi avait 25 ans.


1.3 millions de morts sur les routes dans le monde. Impliqué et passionné par l’automobile en général, Jean Todt se bat pour limiter les accidents en compétition, mais aussi sur les routes, pour les usagers traditionnels. Un combat d’ampleur, tant les chiffres de la sécurité routière mondiale donnent le tournis. "Parmi les fléaux de la société, on parle beaucoup d’Ebola, du Sida, mais on ne parle pas suffisamment des accidents de la route : 1.3 millions de morts, 50 millions de blessés, ce pourrait devenir le problème numéro un dans le monde !" professe Jean Todt. Et le Français d’ajouter : "80% des morts de la route sont dans les pays en développement".  

La France a fait « des progrès sensationnels » en termes de sécurité routière. Jean Todt rend d’ailleurs justice à son pays natal, qui a fait "des progrès sensationnels". Il rappelle que, 40 ans plus tôt, "on était à 16.000 morts avec trois fois moins de voitures qu’aujourd’hui où on est à 3.000 morts". "En France, ça va plutôt bien, mais il faut voir comment mieux améliorer les choses, ne pas baisser la garde, porter une plus grande attention à la lutte contre l’alcool au volant. Il faut une plus grande attention sur les réseaux secondaires où il y a une vigilance qui est beaucoup moins importante", conclut-il.

>> LIRE AUSSI - Bianchi fait "de petits progrès" selon son père

>> LIRE AUSSI - Alonso touché sévèrement après une sortie de route

>> LIRE AUSSI - Hamilton vainqueur du premier grand prix de la saison, en Australie