Hollande et les mérites du handisport

  • A
  • A
Hollande et les mérites du handisport
@ REUTERS
Partagez sur :

JEUX PARALYMPIQUES - En déplacement jeudi à Londres, le président a parlé d'exemple à suivre.

Hollande au stade olympique (930x620)

© REUTERS

Jamais un président de la République française ne s'était encore rendu à des Jeux paralympiques. Le temps d'une soirée, François Hollande a mis fin à cette absence prolongée en assistant à des épreuves de natation puis d'athlétisme, jeudi, à Londres. Le chef de l'Etat a notamment vécu la victoire, au stade olympique (et avec son conseiller Thierry Rey, photo) de la Tricolore Assia El Hannouni sur 200 m. Quelques heures plus tôt, dans un hôtel de Londres, Hollande avait vanté les mérites de la délégation française et érigé les efforts de ces athlètes handisport en un exemple pour la nation.

"Ce que vous, les 157 athlètes (français) présents ici, avez fait dans ces Jeux avec 29 médailles dont sept d'or (34 médailles dont 8 d'or depuis ndlr), c'est la démonstration pour le peuple français que quels que soient les difficultés, les handicaps, les épreuves, nous pouvons, vous pouvez réussir", a déclaré Hollande. "Finalement, c'est la meilleure illustration de ce que peut faire une nation comme la nôtre quand elle rencontre une difficulté, surmonter des épreuves, montrer des capacités de dépassement."

Reste qu'avec ce bilan de 34 médailles, dont 8 en or, la France ne pointe vendredi qu'à la dixième place du classement des médailles, entre la Pologne et les Pays-Bas, loin, très loin de la Chine et de ses 183 médailles (dont 70 en or !) ou de la Grande-Bretagne, deuxième dans ce tableau, avec 108 médailles (31 titres).

Les mêmes primes que pour les valides

Hollande à Londres (930x1240)

© REUTERS

Le président de la République (ici aux côtés de Mandy François-Elie, médaillée sur 100 m, photo) a profité de ce déplacement à Londres pour rappeler ses engagements pour défendre le handisport. "Il y a aujourd'hui la même volonté de la part du ministère des Sports (...) de donner au sport, aussi bien pour les handicapés physiques que pour le sport adapté, les mêmes conditions pour les mêmes compétitions" que celles du sport valide. Il a également rappelé que les primes versées aux médaillés des Jeux paralympiques seraient équivalentes à celles des médaillés olympiques.

Tout en saluant le succès de ces Jeux paralympiques, tant au niveau de l'organisation que de la fréquentation, le chef de l'Etat a regretté leur manque de visibilité sur la télévision publique française. "Il y a toutes les raisons d'encourager la diffusion par tous les moyens et notamment la télévision des spectacles sportifs et notamment handicapés parce que c'est une formidable vitrine", a-t-il estimé.